Quel nouveau modèle énergétique inventer pour faire face aux défis actuels ?
Quel nouveau modèle énergétique inventer pour faire face aux défis actuels ?
Quel nouveau modèle énergétique inventer pour faire face aux défis actuels ? ©Getty -  Mint Images
Quel nouveau modèle énergétique inventer pour faire face aux défis actuels ? ©Getty - Mint Images
Quel nouveau modèle énergétique inventer pour faire face aux défis actuels ? ©Getty - Mint Images
Publicité
Résumé

Sommes-nous bien tous d'accord sur ce que nous entendons par "transition énergétique" ? Derrière cette expression, quel modèle bâtir pour proposer une alternative au mix énergétique actuel ?

avec :

François Jarrige (Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne.), Anna Creti (professeure d’économie à l’université Paris Dauphine et membre du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières rattaché au Laboratoire d'économie de Dauphine.).

En savoir plus

Les eurodéputés ont donné ce mercredi le feu vert à une liste de «Projets d’intérêts communs». De nombreuses voix écologistes s'insurgent et dénoncent le contenu de cette liste qui serait en porte-à-faux avec les ambitions affichées d'un "New Green Deal" européen. Parmi les initiatives litigieuses se trouvent plusieurs dizaines de projets gaziers qui cristallisent toutes les divergences.

Que contiennent les promesses de "transition énergétique" ? Sommes-nous bien d'accord sur le contenu de cette expression ? Quelles alternatives au modèle énergétique actuel ? Environnement, croissance, inégalités : quels sont les défis de la transition énergétique ? 

Publicité

Pour en parler, Guillaume Erner reçoit François Jarrige, historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne. Il publie “Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives à l’âge industriel” aux éditions La Découverte.

Il sera rejoint par Anna Creti, professeure à l’Université Paris-Dauphine, directrice de la chaire économie et climat.

Le choix énergétique, un choix de société ?

À chaque époque, l'énergie c'est les relations qu'une société entretient avec son milieu physique. [...] Chaque choix de société implique un système énergétique différent. François Jarrige

"Dans les années 1970, lorsque les écologistes s'opposaient au système nucléaire, ils s'opposaient à une technique et à un mode d'organisation politique centralisé impliquant un État fort, impliquant un rapport à l'énergie qui repose sur la délégation à des acteurs économiques tout puissants." François Jarrige

En savoir plus : Le renouveau démocratique passera-t-il par la crise écologique ?

La transition énergétique, une idée pas si nouvelle

L'idée d'une transition énergétique et d'une crise énergétique n'a cessé d'accompagner l'industrialisation du monde.  François Jarrige

"Dans les années 1970, est apparue l'idée qu'il fallait engager une transition. Le paradoxe, c'est que cette on assiste pas à une transition. [...] Le terme est complètement trompeur. Le terme donne l'impression qu'on va changer de monde, qu'on va passer d'un état à l'autre. Or ce n'est pas ce qui se passe. Historiquement, il n'y a pas eu de transition énergétique. Historiquement, il y a eu des additions énergétiques. On n'a pas abandonné les sources d'énergie anciennes. On a accumulé une série de sources d'énergie" François Jarrige

En savoir plus : Choix énergétiques : des enjeux qui obligent à penser large

Quel modèle derrière les énergies renouvelables ?

Le cœur du problème des énergies renouvelables, c'est que si on les pense comme on pense les énergies fossiles, ça ne fonctionnera sans doute pas. François Jarrige

En savoir plus : Transition énergétique : avons-nous encore le temps ?

"Le problème, c'est que nos modes de déplacement, nos modes de consommation, nos modes de production sont liées à un système énergétique fossile et un système électrique en France qui dépend du nucléaire. Donc, si on veut faire la même chose avec des éoliennes, avec du photovoltaïque, il va falloir produire des quantités totalement astronomiques, ce qui va poser énormément de problèmes. Si l'idée c'est de produire l'équivalent d'une centrale nucléaire avec des parcs éoliens, on ne peut pas." François Jarrige

Les grands groupes énergétiques français traversent-ils un moment de crise ?

En savoir plus : Engie : l’avenir des grands acteurs passe-t-il par les énergies renouvelables ?

"[Avec Engie] on a eu un peu la réalisation d'une entreprise tentaculaire qui a pris les virages du changement, du panorama de l'énergie, en se disant que c'était bien d'être diversifié. Le problème, c'est que quand on fait cela derrière il faut être solide. Il faut avoir un plan de long terme sur les investissements et ne pas se tromper d'objectif." Anna Creti

"Ils ont aujourd'hui des problèmes à intégrer dans leur business les énergies renouvelables. Chez un énergéticien classique, cela ne peut se faire que si on change la vision et l'organisation de la société. Parce que ce ne sont pas des énergies qui répondent à une vision centralisée." Anna Creti

Jusqu'à présent, on a évolué avec l'idée qu'il y avait un dirigisme dans la notion d'investissement dans l'énergie, que c'est décidé par les États. Et après la cheville ouvrière de l'Etat, ce sont les grandes compagnies d'État. Aujourd'hui, ce n'est plus comme ça. Les énergies renouvelables sont des énergies territoriales, sont des énergies à petite échelle et donc elles vont challenger cette vision très unitaire du monde de l'énergie. Anna Creti

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation