La foule lors des obsèques du général Qasem Soleimani dans sa ville de naissance de Kerman en Iran le 7 janvier.
La foule lors des obsèques du général Qasem Soleimani dans sa ville de naissance de Kerman en Iran le 7 janvier.
La foule lors des obsèques du général Qasem Soleimani dans sa ville de naissance de Kerman en Iran le 7 janvier. ©AFP - ATTA KENARE
La foule lors des obsèques du général Qasem Soleimani dans sa ville de naissance de Kerman en Iran le 7 janvier. ©AFP - ATTA KENARE
La foule lors des obsèques du général Qasem Soleimani dans sa ville de naissance de Kerman en Iran le 7 janvier. ©AFP - ATTA KENARE
Publicité
Résumé

Six jours après l'exécution du général iranien Qasem Soleimani par les États-Unis, le niveau de tension reste très élevé entre les deux pays. Une désescalade entre l'Iran et les Américains est-elle envisageable ?

avec :

Mahnaz Shirali (Sociologue et politologue, directrice d'études à l'Institut Catholique de Paris (ICP) et enseignante à Sciences Po), Alexandra de Hoop Scheffer (Politologue, spécialiste des Etats-Unis et de la politique étrangère américaine, directrice du bureau parisien du think tank The German Marshall Fund of the United States (GMF)).

En savoir plus

Après le temps du deuil national, l'Iran organise sa riposte pour venger son haut-dignitaire Soleimani. Dans la nuit de mardi à mercredi, l'Iran a tiré une série de missiles sur des bases irakiennes utilisées par l'armée américaine. Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution islamique, s'est réjoui d'une "gifle en pleine face" adressée aux États-Unis.

Une désescalade entre l'Iran et les États-Unis est-elle envisageable ? Une guerre entre les deux pays est-elle à ce stade écartée ? Sur le plan national, Donald Trump dispose-t-il des soutiens intérieurs nécessaires pour se lancer dans une telle confrontation ? Comment cet emballement peut-il rebattre les cartes dans la région ? 

Publicité

Pour en parler, nous recevons Alexandra de Hoop Scheffer, politologue, spécialiste des Etats-Unis, des relations transatlantiques et des enjeux stratégiques, directrice à Paris du Think Tank German Marshall Fund of the United States, auteure de Hamlet en Irak (CNRS editions). Elle sera rejointe par Mahnaz Shirali, sociologue politique, spécialiste de l’Iran, auteure de “La malédiction du religieux. La défaite de la pensée démocratique” (François Bourin éditeur).

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation