"Gilets jaunes" : la démocratie peut-elle se jouer sur les réseaux sociaux ?

Gilets Jaunes devant l'Arc de Triomphe le 1er décembre
Gilets Jaunes devant l'Arc de Triomphe le 1er décembre ©AFP - ALAIN JOCARD / AFP
Gilets Jaunes devant l'Arc de Triomphe le 1er décembre ©AFP - ALAIN JOCARD / AFP
Gilets Jaunes devant l'Arc de Triomphe le 1er décembre ©AFP - ALAIN JOCARD / AFP
Publicité

Pour parler des usages des médias et réseaux sociaux faits par les "Gilets Jaunes", nous recevons Clara Schmelck, journaliste spécialiste des médias, Amélie de Montchalin, députée LREM, et Jérôme Fourquet, politologue et directeur du département Opinion de l'Ifop.

Avec

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé hier la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au premier janvier, dont la hausse de la taxe carbone, à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes". Pourtant sur les réseaux sociaux, de nombreux français insatisfaits de ces mesures, continuent d’appeler à manifester ce samedi à Paris. Alors que Facebook a incubé et sert aujourd’hui de relais à la mobilisation des "Gilets jaunes" - où la participation en ligne est toute aussi importante que les blocages - la démocratie peut-elle se jouer sur les réseaux sociaux ? 

Notre invitée est Clara Schmelck, journaliste et philosophe des médias

Publicité

Elle est rejointe en deuxième partie d’émission par : 

Amélie de Montchalin, députée de la 6ème circonscription de l'Essonne, première vice-présidente du Groupe parlementaire LaREM et rapporteure spéciale du Budget. 

Jérôme Fourquet, politologue, directeur du département Opinion de l'Ifop. 

L'Invité(e) des Matins
43 min

L'équipe