Hélène Cixous ©AFP
Hélène Cixous ©AFP
Hélène Cixous ©AFP
Publicité
Résumé

Elle nous offre deux publications inédites, chez Gallimard : une nouvelle fiction “Ruines bien rangées” ainsi qu’un recueil de ses séminaires, qui paraît sous le titre de “Lettres de fuite”

avec :

Hélène Cixous (Ecrivaine).

En savoir plus

Ce matin nous recevons une des voix les plus libres de la littérature française Hélène Cixous. Elle est auteure de plus de trente fictions, quinze essais, une foison de pièces de théâtre… Elle a été de tous les combats, du droit femmes à la lutte contre la guerre d’Algérie, en passant par la mobilisation pour l’université pour tous… 

Elle est auteure d’une nouvelles fiction “Ruines bien rangées” ainsi qu’un recueil de ses séminaires, qui paraît sous le titre de “Lettres de fuite”, aux éditions Gallimard. 

Publicité

Traverser l'époque avec l'écriture

Samuel Paty est devenu notre enfant est nous. J'ai éprouvé une sorte de tristesse, mais qui était une tristesse de reconnaissance, d'une situation que je connais bien puisque je suis enseignante. Mes enfants sont enseignants. Je suis dans une famille d'enseignants. La question de ce que représente l'enseignement, sa noblesse et sa déchéance est avec nous tous les jours. 

"Sa déchéance est à cause justement de l'insuffisance ou du mépris ou de l'imbécillité politique. Là dessus, évidemment, je me relève comme comme l'ont fait mes prédécesseurs, ma mère qui a toujours relevé le défi. Il faut trouver les bonnes réponses, les bons instruments, les outils, les armes pacifiques et il doit y en avoir. Et moi, je sais très bien que je suis privilégiée parce que j'ai des gens que j'aime, auxquels je tiens, qui sont vivants. Et j'ai l'écriture."

L'honneur de la littérature : se mesurer au présent

Le temps, c'est notre atmosphère. Nous vivons dans le temps qui souffle avec ces ouragans et brisent ces moments de calme. (...). Quand on écrit, on écrit à un certain moment. Or, l'œuvre ou le livre, le témoignage qui est en train de devenir à la vie, comme le dit Stendhal, "on l'écrit en 1930 et il sera lu en 1935". Nous sommes tous pris dans cette simultanéité de temps à la fois passés et présents. C'est un trésor parce que les morts sont toujours là, ils sont au présent et futur.

La littérature, avec les outils magiques, doit prendre en charge les inventions du temps, c'est à dire qu'elle est constamment défiée. Il faut qu'elle soit chronique, anachronique, multi chronique. Il faut qu'elle qu'elle arrive à faire le portrait vivant de plusieurs époques à la fois. 

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Vivien Demeyère
Réalisation
Sophie Alavi
Collaboration