.
. ©Getty - gilaxia
. ©Getty - gilaxia
. ©Getty - gilaxia
Publicité

« Plus les mesures sont prises tôt, plus elles sont efficaces. » Ils sont nombreux, sur le front de la lutte contre la pandémie, à partager ce précepte. Quel est le rôle des modèles, des simulations et des projections dans la prise de décision publique et la vigilance de tous ?

Avec
  • Pascal Crépey enseignant-chercheur en épidémiologie et biostatistiques à l’Ecole des hautes études en santé publique à Rennes.
  • Catherine Hill épidémiologiste, chercheuse à l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, a fait partie du conseil scientifique de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, écrit régulièrement pour la revue Sciences et Pseudo-Sciences

Mars 2021, un an après le premier confinement, la situation ne semble pas bonne sur le front de la lutte anti-Covid en France.

Cette  situation avait été prévue par le Conseil scientifique en janvier dernier. Depuis le début de l’épidémie, de nombreux spécialistes s’emploient à dessiner des simulations épidémiques et accompagnent ainsi  la prise de décision publique. Ces scientifiques et analystes débattent avec ferveur des chiffres à retenir. 

Publicité

Mais notre système de surveillance épidémique passe encore à côté de nombreux cas, jusqu’à 70 % selon certains. L'apparition de variants est susceptible de mettre à mal certains outils de test et de mesure de l’évolution de la maladie. Comment assurer un suivi précis de l’évolution de l’épidémie et émettre des projections fiables ?  

Une campagne de vaccination encore trop faible

J’espère qu’on va réactiver la vaccination. Les autorités ont tout misé dessus. On laisse le virus circuler. Les mesures barrières ne suffisent pas. Il ne reste que la vaccination. Catherine Hill

Il faut réfléchir à la balance entre le bénéfice qui est de protéger la population française du Covid et le risque de thrombose dont on n’est même pas sûr qu’il ait augmenté. Je pense qu’on s’est affolé pour rien. Il faut surveiller, c’est important mais le bénéfice est beaucoup plus important que le risque. Catherine Hill

Les autorités ont peur des procès et de leur ombre, finalement. Il faut savoir prendre des décisions, les argumenter et je pense qu’arrêter cette vaccination est une erreur politique car c’est scier la branche sur laquelle on est posé. Catherine Hill

La France en manque de tests massifs

Le virus va plus vite que les livraisons de vaccin. Mon analyse est simple : si on trouve les gens contagieux au début de leur contagiosité et qu'on les isole, on réduit le coronavirus. On n’a pas fait ça. Il fallait tester massivement autour des cas comme ça a été fait en Australie ou en Taiwan. Catherine Hill

La vacherie de ce virus est que plus de la moitié des contaminations sont par des gens qui n’ont pas de symptômes ou pas encore. Catherine Hill

Dans une étude de l’Institut Pasteur, il ressort que les personnes, quand elles savent où et par qui elles ont été infectées, l’étaient soit chez elles, soit au travail, soit dans des réunions familiales ou avec des amis. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’infection en dehors de ces moments mais en général les lieux d’infection sont en intérieur et sans masque. Pascal Crépey

Pour un dépistage massif il faut que toute la population de la ville comprenne ce que l’on fait. On peut aussi utiliser le dépistage dans les eaux usées en bas des barres d’immeuble. Il faut une opération de communication et que les employés municipaux et travailleurs sociaux s’y mettent pour tester tout le monde. C’est comme ça qu’on sortira la tête de l’eau. Catherine Hill

Les effets des mesures sanitaires se font encore attendre

Le couvre-feu à 18h a eu un effet car nous sommes restés sur un plateau un peu plus long. Pour le confinement, le week-end il est encore tôt pour évaluer son effet puisqu’il y avait encore les vacances scolaires dans les régions où il a été mis en place. Pascal Crépey

Le confinement du week-end serait pertinent si les contaminations avaient surtout lieu le week-end ce qui n’est pas nécessairement le cas. Peut-être qu’on ralentit l’épidémie mais quand on regarde dans le Nord ou le Sud de la France, on continue à voir une progression dans les admissions à l’hôpital. Pascal Crépey

Le rôle de la modélisation

Un modèle est une mécanique dans lequel on reconstitue ce qu’on a compris du virus. L’intérêt est de regarder comment les résultats varient si on change certains paramètres. Catherine Hill

Les modèles permettent juste de traduire des hypothèses en chiffre d’hospitalisation ou de décès. Ce ne sont souvent pas les modèles qui se trompent mais les hypothèses qu’on met dedans et les données qu’on utilise. Pascal Crépey

Il faut rester critique sur ce que l’on sait et sur les modèles. Un modèle est un indicateur, une information parmi d’autres. Je suis à l’aise avec le fait que les décideurs politiques n’utilisent pas que les modèles comme boussole. Pascal Crépey

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Jules Crétois
Collaboration
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Vivien Demeyère
Réalisation