. ©Getty - bachar skayni
. ©Getty - bachar skayni
. ©Getty - bachar skayni
Publicité
Résumé

Programme culturel d'Emmanuel Macron, suppression de la redevance, spectacle vivant en difficulté... Jean-Marc Dumontet est l'invité des Matins pour aborder les chantiers du monde de la culture.

En savoir plus

Deux ans après le premier confinement, le monde de la culture, et plus particulièrement du spectacle vivant, a toujours du mal à se relever. Peu présente durant la dernière campagne présidentielle, la culture était pourtant inscrite dans le programme d'Emmanuel Macron, qui souhaite l'orienter vers les jeunes et le numérique.

Pour analyser les chantiers culturels du début du quinquennat, l'invité des Matins est Jean-Marc Dumontet, producteur et propriétaire de nombreux théâtres à Paris. Il a également été le référent culture d'Emmanuel Macron lors de la dernière campagne présidentielle.

Publicité

Une reprise progressive des spectacles

Pendant la crise sanitaire, y compris pendant la fermeture des lieux culturels, Jean-Marc Dumontet disait qu’il fallait regarder devant, se projeter vers la suite. Depuis la fin des restrictions il y a plusieurs mois, le redémarrage est progressif mais Jean-Marc Dumontet reste enthousiaste.

"On ne va pas tout de suite avoir des salles combles parce que dans notre métier il faut d’abord avoir des spectacles et cela prend du temps. Il faut constituer des équipes artistiques, les réunir et élaborer ensemble le meilleur spectacle possible. Puis il faut le commercialiser."

Il rappelle aussi qu’après le confinement, il a été difficile de réunir des équipes et de proposer au public de nouveaux spectacles. "On a arrêté les représentations de très nombreux spectacles. Et maintenant qu’on peut à nouveau se projeter, on voit qu’il y a une réelle envie des Français de retourner dans les salles."

Mais les inquiétudes persistent

Selon l’Association pour le soutien du théâtre privé, la fréquentation lors du premier trimestre 2022 est en retrait de 44% par rapport à la même période de 2019. Mi-mai une grande campagne de communication baptisée "Retrouvons-nous" a été lancée par les professionnels du spectacle vivant, aussi bien par la Sacem que le Centre national de la Musique, la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, le Syndicat national du théâtre privé ou encore le Syndicat des musiques actuelles.

Jean-Marc Dumontet rassure : "C’est une question de temps. Nous avons la chance d’exercer un métier qui fonctionne sur le plaisir et le désir. Quand vous savez susciter de l’enthousiasme auprès du public, il est là. Dans certains spectacles les salles sont combles !"

Redonner goût au public

Le confinement a bouleversé les modes de consommation culturelle. À défaut de salles de cinéma ouvertes, les plateformes numériques ont pris le relais de la diffusion de films. Comment convaincre que l’expérience est différente et qu’un film ou un spectacle mérite que l’on se déplace et que l’on paye une place ?

"L’expérience que nous proposons est unique, affirme Jean-Marc Dumontet, il n’y a pas une représentation identique à la précédente."

Notre invité :

  • Jean-Marc Dumontet : Producteur de spectacles, propriétaire de Bobino, du Théâtre Antoine, du Théâtre Libre, du Point Virgule, du Grand Point, du Sentier des Halles, Président des Molières et référent culture d’Emmanuel Macron pour la dernière campagne présidentielle.
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Jules Crétois
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Vivien Demeyère
Réalisation
Delphine Lerner
Stagiaire
Caroline Payen
Stagiaire
Élodie Piel
Collaboration