Une élève examinant un modèle moléculaire. ©Getty
Une élève examinant un modèle moléculaire. ©Getty
Une élève examinant un modèle moléculaire. ©Getty
Publicité
Résumé

À l'occasion de l'édition 2019 de la Fête de la science, les Matins de France Culture questionnent notre rapport aux sciences en compagnie du physicien et philosophe Étienne Klein et du mathématicien Mickaël Launay.

avec :

Mickaël Launay (Mathématicien, créateur de la chaîne scientifique MicMaths), Etienne Klein (Physicien, producteur de Sciences en question sur France Culture).

En savoir plus

Néant, vide, rien… c’est ce que peut inspirer ce qui constitue parfois la bête noire des écoliers : les sciences. La fête de la science revient cette année en nous mettant face aux défis majeurs du XXIème siècle avec son slogan “À demain”. À cette occasion, nous recevons Etienne Klein. Physicien, philosophe des sciences, producteur de "La conversation scientifique" sur France Culture, il s’attelle depuis des années à vulgariser les théories scientifiques. Après de nombreux ouvrages sur le temps, il propose cette fois-ci un essai sur le vide, justement. Et nous invite à repenser notre rapport aux sciences, un lien finalement tout sauf... vide. 

Il sera rejoint par le mathématicien Mickaël Launay, qui partage sa passion avec les internautes sur sa chaîne YouTube Micmaths. Il est auteur de « Le théorème du parapluie » (Flammarion).

Publicité

Le vide c'est ce qui reste quand on a tout enlevé, sauf le vide. Depuis le 17ème siècle, le vide intéresse les physiciens. Il faut prendre des théories de référence, qui nous disent ce qui existe et ce qu'il faut retirer. Etienne Klein

"On voit apparaître un populisme scientifique, des gens qui mettent en avant ce qu'ils ressentent pour contester les scientifiques. Faire de la science c'est penser contre nos cerveaux, c'est admettre des vérités que l'on ne peut pas trouver seul" Etienne Klein

"Le bon relativisme c'est celui qui montre que les idées scientifiques ne naissent pas hors sol. Il faut distinguer croyances et connaissances. Nous avons une mauvaise connaissance de nos connaissances". Etienne Klein

"Il y a une sorte de jubilation à pratiquer soi-même les mathématiques, quand on comprend comment ça fonctionne et le sens qu'il y a derrière." Mickaël Launay 

"La langue mathématique est une langue à part entière qui s'éloigne du langage courant et qui parle de choses abstraites, de mondes imaginaires. Chaque mot mathématique englobe plusieurs réalités à la fois." Mickaël Launay 

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation