Une illustration du Hobbit de Tolkien
Une illustration du Hobbit de Tolkien - Catalogue d'exposition - Bibliothèque nationale de France (BnF)
Une illustration du Hobbit de Tolkien - Catalogue d'exposition - Bibliothèque nationale de France (BnF)
Une illustration du Hobbit de Tolkien - Catalogue d'exposition - Bibliothèque nationale de France (BnF)
Publicité

Philologue, spécialiste de littérature médiévale, poète, romancier, illustrateur, J.R.R. Tolkien a construit au fil de ses récits un monde complexe, dont les rouages sont dévoilés jusqu’au 16 février à l'exposition "Tolkien, Voyage en terre du milieu" à la BnF.

Avec
  • Frédéric Manfrin conservateur, chef du service Histoire au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme de la BnF
  • Vincent Ferré Professeur de Littérature à La Sorbonne et Responsable des éditions Tolkien chez Christian Bourgeois Editeur

L’exposition « Tolkien, Voyage en terre du milieu » montre à travers des manuscrits, illustrations et cartes, comment l’auteur anglais a construit toute une mythologie, avec ses héros légendaires et sa géographie rêvée. 

Pour nous parler de l’œuvre monumentale du père du Seigneur des anneaux et du Hobbit, nous accueillons les deux commissaires de l’exposition « Tolkien, Voyage en terre du milieu » : 

Publicité

Frédéric Manfrin, conservateur en chef au département Philosophie, Histoire et Sciences de l’Homme, à la BNF.

Et Vincent Ferré, professeur de littérature générale et comparée à l’université Paris Est-Créteil, auteur de nombreux ouvrages sur Tolkien dont le « Dictionnaire Tolkien » ré­édité par Bragelonne. 

L'épopée de Tolkien

On est au niveau de l'épopée. On peut tout à fait le rapprocher des grands textes de Homère jusque Milton. Frédéric Manfrin

"Tolkien est un tournant dans l'histoire de la fantaisie. Il a hérité d'un genre, et il a radicalement transformé la manière d'écrire de la fantaisie en donnant une forme d'historicité, de vraisemblance, de cohérence à ce genre." Vincent Ferré

La construction d'un univers

"Tolkien a ancré le récit du Seigneur des Anneaux en 3018-3019 du 3ème âge de son monde. [...] Le Seigneur des Anneaux fascine les lecteurs et lectrices parce qu'il donne des aperçus, des allusions de ce passé, une sorte d'illusion d'historicité, c'est absolument vertigineux." Vincent Ferré

"Tolkien est un philologue au sens propre : il aimait les mots, il aimait les langues. Il composait des langues. Il a composé des langues à usage personnel pour ne pas être compris des adultes au début, il a essayé après de combiner l'invention de langue, l'invention d'histoires et l'invention d'une géographie." Vincent Ferré

La postérité de Tolkien

La postérité de l'oeuvre de Tolkien ne rend pas entièrement justice à la subtilité de la pensée de son auteur, ce qui a pu donner l'impression erronée d'une vision manichéenne et conservatrice du monde :"On voit dans les jeux vidéos et jeux de rôles parler de "races" : les Orques, les Elfes, ... Tolkien ne parle jamais de races, au contraire, il parle de peuples. Ces différents peuples sont pour lui différentes manières de représenter l'humanité. On a des mariages entre elfes et humains. C'est la postérité qui va dévoyer Tolkien, en en faisant quelque chose de binaire et manichéen, et aussi en donnant cette dimension très conservatrice de race qui n'est pas du tout dans l'oeuvre de Tolkien." Frédéric Manfrin

Les différentes adaptations à l'écran ont également façonné cette postérité : "Beaucoup d'éléments dans les films de Bakshi contreviennent aux principes de Tolkien : la vraisemblance et la cohérence. [...] Pour les films de Jackson, le parti pris est un peu différent : il a mis en mouvement les représentations visuelles proposées par Alan Lee et John Howe, qui depuis une quinzaine d'années à l'époque étaient devenus les illustrateurs de référence de l'oeuvre de Tolkien." Vincent Ferré

1h 00

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation