Cédric Villani lors d'une intervention à l'Assemblée Nationale  ©AFP - Bertrand GUAY / AFP
Cédric Villani lors d'une intervention à l'Assemblée Nationale ©AFP - Bertrand GUAY / AFP
Cédric Villani lors d'une intervention à l'Assemblée Nationale ©AFP - Bertrand GUAY / AFP
Publicité
Résumé

Cédric Villani, mathématicien, lauréat de la médaille Fields en 2010, député LREM de la 5e circonscription de l’Essonne et candidat à la mairie de Paris sort un livre : « Immersion. De la science au Parlement ».

avec :

Danny Trom (Sociologue, chercheur au CNRS.), Cédric Villani (Ancien député et mathématicien, médaillé Fields en 2010).

En savoir plus

Nous recevons ce matin le mathématicien renommé Cédric Villani, qui est aussi député  de l’Essonne et actuellement en campagne pour la mairie de Paris. Il publie chez Flammarion « Immersion, de la science au Parlement », un livre qui retrace son parcours en politique depuis le lancement de sa candidature pour les législatives et ses premiers pas à l’Assemblée Nationale. Il faut dire qu'il est un député très actif et qu'il a été régulièrement missionné par le gouvernement sur des sujets en lien avec les sciences, tels que l’Intelligence Artificielle ou encore l’enseignement des mathématiques. Nous débattons ce matin de la place que les avancées scientifiques devraient avoir dans la vie politique. 

La science et la politique :

Publicité

Nous avons aujourd’hui une opportunité, c’est de discuter tous ensemble sur ce qu’est le grand projet pour la France dans une époque qui est compliquée. On voit bien à quel point le monde va mal sur les valeurs, le vivre ensemble, l’impact écologique.  Cédric Villani.

Les scientifiques, il faut les faire sortir de leur image de tour d’ivoire… Et dans le monde politique, nous devons faire entrer beaucoup plus de rationalité et de dialogue avec les experts.  Cédric Villani.

L’antisémitisme :

Le fait que la Shoah a eu lieu est le point de départ pour le développement d’une autre hostilité à l’égard des Juifs. Danny Trom.

Les statistiques sont glaçantes. On a vu que, d’une année sur l’autre, les agressions antisémites ont augmenté de + ¾… accrues sans doute par les réseaux sociaux et l’incitation permanente à faire parler de soi ou faire des actes qui marquent. Cédric Villani.

Le problème ne vient pas de l’Etat mais de la société. C’est vrai qu’il joue un rôle majeur, mais le problème est le suivant : l’Etat a pris conscience tardivement du problème de l’antisémitisme mais la régulation dans la société ne s’est pas faite.  Danny Trom.

L’antisémitisme est ancien. Il est né à la fin du 19ème siècle. Il s’agissait d’une hostilité à l’égard des Juifs qui prenait d’autres formes. Quand on pense au racisme, on pense à des groupes infériorisés afin d’exercer une domination sur eux. L’antisémitisme a une caractéristique inverse. On s’imagine le groupe supérieur et l’hostilité à l’égard de ce groupe est affiliée à l’idée de pouvoir. On met dans une même catégorie deux choses qui sont pratiquement antinomiques. Si l’Etat prend position, on y voit la mainmise de l’Etat. Cercle vicieux… La tension est très forte… Toute parole qui vient d’en haut et qui est dite par les autorités est de sorte une parole sans autorité parce qu’elle est dite par les autorités. Danny Trom.

Les Juifs de France ont été très peu touchés, très peu intéressés par le sionisme. Il n’y a jamais eu d’Alya française. Ce n’est que dans les années récentes que le mot Alya est entré dans le vocabulaire politique français. Un des acteurs déterminants, c’est la pression exercée sur les Juifs de France. La dernière communauté juive continentale ce sont les Juifs français.  Danny Trom.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Roman Bornstein
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation