De la difficulté de penser dans un monde tout numérique
De la difficulté de penser dans un monde tout numérique ©Getty - John Fedele
De la difficulté de penser dans un monde tout numérique ©Getty - John Fedele
De la difficulté de penser dans un monde tout numérique ©Getty - John Fedele
Publicité

Dans le cadre de la seconde édition du festival "Et maintenant ?", France Culture interroge l'actualité, vos questionnements et inspirations sur l'avenir en abordant la question de la vie des idées face aux changements d'usages médiatiques.

Avec Rémy Rieffel, sociologue des médias, professeur à l’université Panthéon Assas (IFP) auteur de L'emprise médiatique sur le débat d'idées : trente années de vie intellectuelle (1989-2019) (PUF, octobre 2022) et Monique Dagnaud, sociologue des médias et des réseaux sociaux, directrice de recherche au CNRS, coordinatrice du grand questionnaire "Et Maintenant", ainsi que David Medioni, directeur de l’observatoire des médias de la Fondation Jean Jaurès, co-auteur d’une note sur la « Fatigue informationnelle ».

Des mondes intellectuels et médiatiques bouleversés

Pour le sociologue Rémi Rieffel, la place des intellectuels dans les débats d'idées a profondément été transformée par les mutations médiatiques et économiques de ces trente dernières années :"le temps s'est rétréci, il y a eu une accélération due à la logique marchand et commerciale qui rend l'audience absolument nécessaire, tout comme la visibilité. Il faut faire le buzz pour être repris sur les réseaux sociaux, on est donc entré dans une certaine ère du spectaculaire."

Publicité

Le monde médiatique donne ainsi la parole à des intellectuels médiatiques qui vont de plateau en plateau pour parler d'un sujet ou d'un autre : c'est ce que l'on appelle plus communément les "toutologues". Toutefois, comme le souligne Rémi Rieffel, leur rôle n'est pas anodin : "dans le milieu de la recherche, on a un regard très critique sur ceux qui parlent de tout et de rien, parfois sans compétences particulières sur un sujet. Mais certains philosophes médiatiques font un vrai travail de vulgarisation sur des auteurs complexes. Leur problème est en fait leur omniprésence. On les voit si souvent qu'ils agacent et que leur parole finit par se décrédibiliser aux yeux du public."

La jeunesse face à l'information : entre maîtrise et perte de contrôle

Dans le cadre du festival Et Maintenant, organisé par France Culture et Arte, la sociologue Monique Dagnaud a coordonné la mise en place d'un grand questionnaire sur la façon dont les jeunes font face à un nouveau monde d'incertitudes. Nés dans le numérique, ils en maîtrisent tous les codes : "la jeunesse interrogée est folle d'info, voire accro. Ils vont la chercher et savent la filtrer. Par les grands médias et les réseaux sociaux, ils maîtrisent l'information."

David Medioni, directeur de l'Observatoire des médias à la Fondation Jean Jaurès, pointe néanmoins l'aspect négatif que semble avoir cette attitude sur la santé mentale de certains jeunes : "il y a un sentiment de fatigue informationnelle. Certaines personnes peuvent se sentir aveuglées par un nuage d'informations qui tourne en boucle et dont on a du mal à s'éloigner. C'est ceux qu'on pourrait désigner comme des hyperconnectés épuisés : cette population de 18 à 25 ans qui a grandi avec l'univers digital, et qui n'a en fait pas toujours les codes pour hiérarchiser les informations et pour appréhender monde."

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Lucas Bretonnier
Production déléguée
Élodie Piel
Collaboration
Roxane Poulain
Collaboration
Audrey Dugast
Collaboration
Charlotte Geoffray
Collaboration
Théo Bessard
Collaboration