Manifestation de personnels de l'éducation nationale le 3 octobre 2019 à Bobigny après le suicide d'une directrice d'établissement à Pantin.
Manifestation de personnels de l'éducation nationale le 3 octobre 2019 à Bobigny après le suicide d'une directrice d'établissement à Pantin.
Manifestation de personnels de l'éducation nationale le 3 octobre 2019 à Bobigny après le suicide d'une directrice d'établissement à Pantin. ©AFP - Thomas SAMSON
Manifestation de personnels de l'éducation nationale le 3 octobre 2019 à Bobigny après le suicide d'une directrice d'établissement à Pantin. ©AFP - Thomas SAMSON
Manifestation de personnels de l'éducation nationale le 3 octobre 2019 à Bobigny après le suicide d'une directrice d'établissement à Pantin. ©AFP - Thomas SAMSON
Publicité
Résumé

Crise des vocations, précarité des enseignants et des élèves, sentiment de détresse des personnels de l'éducation nationale... Le malaise des profs semble symptomatique d'une crise profonde. L'école est-elle sur la corde raide ?

avec :

Bernard Lahire (professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon, détaché au CNRS), Sabine Duran (Directrice d'une école élémentaire à Pantin et représentante de Sud Education).

En savoir plus

Le suicide de Christine Renon, directrice d'école à Pantin, retrouvée sans vie dans son école le 23 septembre, et la tentative de suicide dimanche dernier d'une principale à Bondy ont mis en lumière de manière tragique les souffrances d'un corps enseignant pour partie exsangue. L'éducation nationale fait face à une crise des vocations, et l'école doit composer avec un malaise du corps enseignant qui fait souvent face à une détresse sociale du côté des élèves.

Quelles sont les causes profondes des maux qui touchent l'école ? L'institution scolaire est-elle encore en mesure de remplir ses missions ?

Publicité

Pour en parler, nous recevons Bernard Lahire, professeur de sociologie à l'ENS de Lyon (Centre Max Weber) et membre senior de l'Institut universitaire de France, il a coordonné l'ouvrage « Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants », Editions du Seuil, août 2019, et Sabine Duran directrice de l’école Joséphine Baker à Pantin et représentante de Sud Education.

"On réforme les réformes à moyens constants. Chacun a son avis sur la question de la pédagogie mais la réalité du terrain n'est jamais prise en compte". Sabine Duran

La question du statut ne va pas alléger le travail et modifier les missions. Instaurer un statut risque d'éloigner les enseignants chargés de direction des équipes et des familles. A l'école, il y a une relation de proximité, ce qui est important c'est d'être dans un projet collectif pour être au plus près des besoins des enfants." Sabine Duran

"Dans les années 60-70, il y avait beaucoup de discussions sur la pédagogie. Aujourd'hui, on n'a plus le temps alors qu'on devrait s'appuyer sur les travaux des chercheurs et les expériences qui fonctionnent". Bernard Lahire

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation