L'historien Paul Veyne à son bureau, en 1993
L'historien Paul Veyne à son bureau, en 1993 ©Getty - Louis Monier
L'historien Paul Veyne à son bureau, en 1993 ©Getty - Louis Monier
L'historien Paul Veyne à son bureau, en 1993 ©Getty - Louis Monier
Publicité

L'historien spécialiste de la Rome antique Paul Veyne s'est éteint jeudi 29 septembre à l'âge de 92 ans. Retour sur une vie dédiée à la recherche et à la transmission.

Avec

Guillaume Erner reçoit les historiens André Burguière et Claire Sotinel.

Un historien incontournable

Depuis l'annonce de sa disparition, les hommages unanimes et appuyés à Paul Veyne fleurissent, provenant autant de mondes académique et universitaire que des cercles institutionnel et littéraire. Pour Claire Sotinel, "Paul Veyne est un classique, ce qui est paradoxal, étant donné son tempérament et sa manière d’écrire l’Histoire, disruptive depuis ses premiers écrits jusqu’à ses derniers." Aujourd’hui, insiste l'historienne spécialiste de l'Italie antique, l’"on ne peut pas être historien sans faire une place importante à Paul Veyne."

Publicité

André Burguière ajoute que, "à chaque fois, il fait bouger la manière de voir. Il ne s’intéresse pas uniquement aux textes, mais à l’archéologie, aux objets, à toutes les traces qui permettent de reconstituer une société, un monde différent du nôtre. Pour Paul Veyne, ce qui compte le plus, c’est ce qui change, ce qui fabrique une société, le cadre idéologique et les manières de penser, davantage que les structures sociales" explique le directeur d'études émérite à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (Ehess).

Un passeur du monde gréco-romain

Dans son rapport à l’Histoire, Paul Veyne faisait évoluer sa pensée dans une certaine solitude, "pour garder les coudées franches" explique André Burguière. Il n’a pas de maître ni de disciple. Toutefois, "Paul Veyne a influencé Michel Foucault de façon très nette," souligne Claire Sotinel.

Selon l'histoire spécialiste de l'Italie antique, il a réussi à "faire rentrer l’histoire ancienne dans une pratique contemporaine de l’Histoireà faire imploser l’érudition, à donner une priorité aux idées, aux dialogues avec le contemporain." Paul Veyne a notamment été "très novateur dans son approche des mécanismes sociaux à l’œuvre dans le monde romain. Il a permis sans doute de recomposer le paysage mental que l’on peut avoir du monde gréco-romain," à notre époque, explique-t-elle.

Pour Claire Sotinel, Paul Veyne fait partie de ces historiens qui ont contribué à décloisonner l’Histoire. "Il a mis au cœur de sa démarche d’historien un questionnement contemporain avec les autres sciences humaines, et a eu un écho aussi fort en partie parce que ses travaux ont toujours été controversés," rappelle la professeure d'histoire romaine à l'Université de Paris-Est Créteil.

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Lucas Bretonnier
Production déléguée
Élodie Piel
Collaboration
Roxane Poulain
Collaboration
Audrey Dugast
Collaboration
Théo Bessard
Collaboration
Charlotte Geoffray
Collaboration