Mauricette (78 ans) est la première Française à recevoir le vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech à l'hôpital René-Muret (Sevran) le 27 décembre 2020
Mauricette (78 ans) est la première Française à recevoir le vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech à l'hôpital René-Muret (Sevran) le 27 décembre 2020 ©AFP - Thomas Samson / AFP / POOL
Mauricette (78 ans) est la première Française à recevoir le vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech à l'hôpital René-Muret (Sevran) le 27 décembre 2020 ©AFP - Thomas Samson / AFP / POOL
Mauricette (78 ans) est la première Française à recevoir le vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech à l'hôpital René-Muret (Sevran) le 27 décembre 2020 ©AFP - Thomas Samson / AFP / POOL
Publicité

Le feu vert pour l’usage d’un vaccin anti-Covid était donné lundi 21 décembre dernier par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, après sa validation par l’Agence Européenne du médicament.

Avec

La vaccination put ainsi débuter enfin hier, simultanément dans toute l’Union Européenne. En France les premiers vaccinés sont des résidents de l’hôpital René-Muret en Seine-Saint-Denis, département le plus touché de France.

La défiance reste cependant toujours très présente à l’égard des premiers vaccins anti-Covid et ce particulièrement en France. Mais quelle est l’histoire du vaccin, que peuvent nous enseigner les épidémies vécues par le passé ? Et surtout, quels enseignements pouvons-nous tirer de cette année irréelle, faite de politiques sanitaires et de protocoles décidés en urgence ?

Publicité

Nous en parlerons avec Patrice Bourdelais, démographe et historien, directeur d'études émérite à l’EHESS, auteur notamment de _Les épidémies terrassées : une histoire des pays riches (_La Martinière, 2003).