Paris, 21.06.2020 ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Paris, 21.06.2020 ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Paris, 21.06.2020 ©AFP - ABDULMONAM EASSA
Publicité
Résumé

La période est à l’allégement des mesures sanitaires. Depuis le 17 juin 2021, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire. Les discothèques pourront rouvrir à partir du 9 juillet.

avec :

Renaud Piarroux (Chef de service à la Pitié Salpêtrière (APHP), spécialiste des épidémies, membre de l'Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique rattaché à l’INSERM), Bruno Lina (Virologue et directeur du centre national de référence contre la grippe).

En savoir plus

Ces décisions sont prises au vu d’une situation épidémique qui s’est notablement améliorée. Les nouveaux cas sont moins nombreux, tout comme les décès.  

Pourtant, les médecins restent sur leur garde. Et pour cause : malgré une couverture vaccinale importante, la Grande-Bretagne a décidé de repousser d’un mois la levée des dernières restrictions qui pèsent sur la vie sociale. La faute au variant indien, plus contagieux. Ce variant pèse aussi sur l’Afrique centrale, où il entraîne une troisième vague régionale. En France, depuis le mois de juin, de petits foyers ont été détectés. Comment réussir ce déconfinement tant attendu ? 

Publicité

Bruno Lina, virologue, membre du conseil scientifique, directeur du Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe), du laboratoire VirPath, directeur du laboratoire de virologie des Hospices civils de Lyon, et Renaud Piarroux, professeur à la faculté de médecine de Sorbonne Université, chef de service à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, sont les invités de Guillaume Erner. 

Ils analysent cette nouvelle séquence de la pandémie de Covid-19 et décryptent les enjeux à venir : mise au point d’antiviraux, nouvelles méthodes pour traquer les variants...

Le variant Delta, largement enraciné en Europe

Bruno Lina ne voit pas comment la France pourrait échapper à l'installation du variant Delta.

La dynamique de ce variant, avec ce potentiel de transmission, est inexorable et concerne toute la planète. En pratique, on a de mauvaises nouvelles et de bonnes nouvelles. La mauvaise nouvelle est l'implantation progressive. Dans le sud de la France, ce virus représente aujourd'hui la majorité des virus responsables des infections. Ce qui est décrit en Grande Bretagne et au Portugal est en train d'arriver en France. Inexorablement, ce virus va devenir majoritaire. 

Le véritable enjeu est celui de la dynamique épidémique. Est-ce qu'elle va être accompagnée d'une baisse du nombre de cas ou bien d'une reprise épidémique ? La bonne nouvelle, c'est que les vaccinés sont protégés. Ceux qui ne le sont pas risquent d'être infectés par ce virus.  

L'explication multifactorielle de la diminution des cas

La baisse des cas en Europe est-elle due à la vaccination ou faut-il y voir un effet saisonnier ? 

L'explication est multifactorielle. Pendant l'été, le virus circule moins bien parce que les conditions météorologiques pour qu'il soit transmis sont moins présentes. Par ailleurs, la vaccination participe très clairement au freinage de la circulation du virus. En effet, les personnes vaccinées ne sont plus transmetteurs. Bruno Lina

En revanche, c'est l'été aussi en Grande-Bretagne et au Portugal, mais en présence du variant Delta, qui possède un tel potentiel de transmission, l'été n'est plus suffisant pour arrêter la circulation du virus. Bruno Lina

Au-delà des vaccins, la recherche pour les traitements antiviraux

Les différents essais qui ont été faits n'ont pour l'instant pas permis d'identifier une molécule. La recherche est toujours en cours. 

Ca ne veut pas dire que l'on est démuni. La prise en charge des patients a progressé, ce qui a réduit la mortalité. Par ailleurs, les anticorps monoclonaux semblent montrer une certaine efficacité. Bruno Lina

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Jules Crétois
Collaboration
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Vivien Demeyère
Réalisation