Salome Zourabichvili
Salome Zourabichvili ©Maxppp - TOMS KALNINS/EPA/Newscom
Salome Zourabichvili ©Maxppp - TOMS KALNINS/EPA/Newscom
Salome Zourabichvili ©Maxppp - TOMS KALNINS/EPA/Newscom
Publicité

Alors qu’en 2008, la Géorgie avait été attaquée par la Russie de Vladimir Poutine quelques mois après une demande d’adhésion à l’OTAN qui a été refusée, la Présidente de la République de Géorgie entend plus que jamais tourner son pays vers l’Union européenne.

Luttant contre une invasion russe et cherchant une aide significative de la part de l’Occident, l’Ukraine a demandé à devenir membre de l’UE, et rapidement. La Géorgie, entourée à l’ouest par la mer Noire et au Nord par la Russie, se sent également vulnérable et cherche à s’abriter sous le parapluie de l’Union européenne. L’examen de sa demande d’adhésion a débuté lundi 6 mars.

Le scénario de l’occupation militaire du Donbass et de l’invasion de l’Ukraine par les forces russes rappelle de mauvais souvenir à la Géorgie. Depuis 2008, et après une guerre de cinq jours, deux régions, l’Abkhazie et l'Ossétie du Sud, sont occupées par les Russes qui ont reconnu leur indépendance, faisant perdre au pays 20% de son territoire.

Publicité

Nous recevons ce matin la présidente de la République de Géorgie depuis 2018, Salomé Zourabichvili. Dans la crainte des velléités expansionnistes de Vladimir Poutine, la dirigeante entend plus que jamais tourner son pays vers l’Union européenne.

Le cheminement de la Géorgie vers l’intégration européenne

L’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie ont déposé leur candidature pour intégrer l'Union européenne. Pour Salomé Zourabichvili, en dépit des atteintes à la souveraineté de ces pays, ils ne modifient pas leur cheminement vers l’Europe et l’intégration européenne. L’invasion russe de l’Ukraine ouvre une nouvelle fenêtre d’opportunité explique la Présidente de la République de Géorgie. "La Géorgie n’a pas bénéficié du degré de sécurité propre aux pays européens à l’intérieur de l’Union européenne et de l’OTAN qui conditionne très largement, outre les valeurs communes, notre marche forcée vers l’Europe et vers l’OTAN", dit-elle. "Dans la période récente, l’URSS et la Russie ont déjà envahi trois fois des territoires de la Géorgie. Le sentiment qu’on peut être menacé à tout moment fait partie de notre existence".

L’isolement de la Russie

Salomé Zourabichvili affirme que la particularité de la Russie est de s’être elle-même isolée de ses voisins à force de les envahir et de n’avoir avec aucun d’eux une relation apaisée. "La Russie s’est créée des peuples et des nations qui ne sont pas les mieux disposés à son égard. C’est ce qui va se produire avec l’Ukraine demain. Même si hier l’Ukraine et la Russie avaient des relations fraternelles, des racines historiques et linguistiques communes, tout cela n’existera plus. Poutine a définitivement forgé une nation ukrainienne qui ne sera plus jamais, comme il veut encore le déclarer, un seul peuple avec la Russie", explique la Présidente.

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Jules Crétois
Collaboration
Élodie Piel
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation
Caroline Payen
Stagiaire
Delphine Lerner
Stagiaire