Au Liban le retour triomphal de Saad Hariri
Au Liban le retour triomphal de Saad Hariri  ©AFP - Houssam Shbaro / Anadolu Agency
Au Liban le retour triomphal de Saad Hariri ©AFP - Houssam Shbaro / Anadolu Agency
Au Liban le retour triomphal de Saad Hariri ©AFP - Houssam Shbaro / Anadolu Agency
Publicité

Où en est le Liban ? Alors que Saad Hariri est finalement rentré dans son pays mercredi, la situation reste fragile. Portrait d’un pays instable vu de l’intérieur avec l’essayiste Dominique Eddé

Avec

Dominique Eddé revient sur la crise au Liban après la démission surprise du Premier Ministre Saad Hariri le 4 novembre, son départ pour l'Arabie Saoudite puis son retour au pays cette semaine.

Il y a chez les libanais un sursaut de dignité, de respect de soit et d'amour propre qui est de dire : "écoutez nous savons très bien que nous sommes manipulés depuis Téhéran, depuis Ryad, depuis Washington, depuis Tel Aviv, depuis Damas, mais faites le au moins avec un minimum de forme. Nous ne sommes pas candidats à n'importe quelle humiliation et dans n'importe quelle condition !"

Publicité

Dominique Eddé publie ces jours-ci un essai très personnel sur la vie et l'oeuvre du grand intellectuel américano-palestinien Edward Saïd. 

Il y a eu un malentendu autour de Said. On l'a utilisé tantôt du côté musulman pour en faire un porte parole d'une culture contre l'autre. Ce qu'il n'était absolument pas. (...) Sur l'islam, il était sur une position laïque, à savoir qu'une religion n'a rien à faire à la table du politique. 

Il avait un respect et un intérêt évident pour la culture islamique qui était aussi la sienne et qui est la mienne car on ne peut pas vivre dans ces pays sans être aussi de cette culture. La culture musulmane est partout, elle est dans l'air, dans la vie.

L'équipe