"Contre toutes les violences" Manifestation #MeToo à Paris
"Contre toutes les violences" Manifestation #MeToo à Paris ©AFP - PIERRE GAUTHERON / HANS LUCAS
"Contre toutes les violences" Manifestation #MeToo à Paris ©AFP - PIERRE GAUTHERON / HANS LUCAS
"Contre toutes les violences" Manifestation #MeToo à Paris ©AFP - PIERRE GAUTHERON / HANS LUCAS
Publicité

Violences faites aux femmes, agressions antisémites, islamophobes... Comment combattre la violence de nos sociétés ? Éléments de réponse avec le sociologue et directeur d’études à l’EHESS Michel Wieviorka. Il publie le 7 février 2018 "Face au mal, le conflit sans la violence" aux éditions Textuel.

Avec

Lundi, un garçon de huit ans portant une kippa a été agressé par des jeunes d’une quinzaine d’années à Sarcelles. Le parquet de Pontoise a retenu le mobile antisémite. 

Mercredi, le ministère de l’Intérieur a publié des chiffres sur le racisme, l’antisémitisme et faits antimusulmans en 2017, et a conclu à une augmentation des actions violentes. Dans un tout autre registre, cette semaine, après des mois d’enquête, le mari d’Alexia Daval, a fini par avouer avoir étranglé sa femme après une dispute, rejoignant ainsi la cohorte des violences conjugales. 

Publicité

Enfin jeudi soir de violents affrontements ont éclaté à Calais entre des migrants afghans et africains, faisant 21 blessés dont 4 sont dans un état grave. 

Le point commun de tous ces événements reste la violence. Comment l’analyser et surtout comment y faire face ? Que peuvent nous apporter les sciences sociales dans ce domaine ?

L'équipe