Argentine, Brésil, Liban, Iran… quand la crise du Covid-19 s’ajoute à la crise (lien vers l'audio dans la page)

A Buenos Aires, la pandémie est très développée dans le bidonville Villa 31 où vivent 40 000 personnes, privées de ressources et même d’eau. Ici, une mère et sa fille photographiées le 5 mai 2020.
A Buenos Aires, la pandémie est très développée dans le bidonville Villa 31 où vivent 40 000 personnes, privées de ressources et même d’eau. Ici, une mère et sa fille photographiées le 5 mai 2020.  ©AFP - Ronaldo SCHEMIDT
A Buenos Aires, la pandémie est très développée dans le bidonville Villa 31 où vivent 40 000 personnes, privées de ressources et même d’eau. Ici, une mère et sa fille photographiées le 5 mai 2020. ©AFP - Ronaldo SCHEMIDT
A Buenos Aires, la pandémie est très développée dans le bidonville Villa 31 où vivent 40 000 personnes, privées de ressources et même d’eau. Ici, une mère et sa fille photographiées le 5 mai 2020. ©AFP - Ronaldo SCHEMIDT
Publicité

102 pays ont fait une demande officielle de prêt au FMI en avril. La pandémie a aggravé un panorama déjà sombres pour les pays émergents dépendants des matières premières, endettés en dollar, déjà en récession, voire en faillite avant la crise du Covid-19.

En ces temps confinés, avec des journaux de la rédaction encore limités, la Bulle économique n'est lus diffusée dans le journal de 12h30 du samedi. Elle est déplacée, mais rien n'a changé, elle est toujours publiée le samedi en version écrite et podcast. Le podcast n'est pas sur cette page, mais en suivant le lien ci dessous vous le trouverez, ainsi que la bulle écrite.

Lien ici : Argentine, Brésil, Liban, Iran : quand la crise du Covid-19 s'ajoute à la crise

Publicité

OU ici 

L'équipe