Le personnage de Jorge de Burgos, bibliothécaire aveugle inspiré de Borges, dans l'adaptation cinématographique par J-J. Annaud du roman de Umberto Eco, "Le Nom de la Rose".
Le personnage de Jorge de Burgos, bibliothécaire aveugle inspiré de Borges, dans l'adaptation cinématographique par J-J. Annaud du roman de Umberto Eco, "Le Nom de la Rose". ©AFP - NEUE CONSTANTIN FILM / CRISTALDI / COLLECTION CHRISTOPHEL
Le personnage de Jorge de Burgos, bibliothécaire aveugle inspiré de Borges, dans l'adaptation cinématographique par J-J. Annaud du roman de Umberto Eco, "Le Nom de la Rose". ©AFP - NEUE CONSTANTIN FILM / CRISTALDI / COLLECTION CHRISTOPHEL
Le personnage de Jorge de Burgos, bibliothécaire aveugle inspiré de Borges, dans l'adaptation cinématographique par J-J. Annaud du roman de Umberto Eco, "Le Nom de la Rose". ©AFP - NEUE CONSTANTIN FILM / CRISTALDI / COLLECTION CHRISTOPHEL
Publicité

La biographie de Borges recoupe celle de ses personnages ; pour parler de l'écrivain, il faut parler de ses livres. Le rêve, le labyrinthe, le fantastique, les couleurs, l'éternel retour... L'œuvre de Borges est une œuvre de mémoire, et ces grands thèmes sont autant de facettes de l'écrivain.

Avec
  • Jean-Clet Martin philosophe et romancier. Spécialiste de Derrida et de Deleuze, et ancien directeur de programme au Collège international de philosophie
  • Michel Crépu Ecrivain, essayiste, rédacteur en chef de la NRF.

Jean-Clet Martin est philosophe et professeur. Il est l'auteur de Borges. Une biographie de l'éternité (Éditions de L’Éclat, 2006), et plus récemment de l'essai Logiques de la science fiction (Les Impressions Nouvelles, 2017), dans lequel l'écrivain argentin occupe une place de choix. Il parle avec nous de l'univers de Borges comme d'une "bibliothèque infinie".

A 15h30, la chronique de Michel Crépu, écrivain, essayiste, rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française.

Publicité

En fin d'émission, un moment de poésie avec Jacques Bonnaffé.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Ouverture : Panama de The Avener (Capitol) Fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).