Rome 08/07/1960, l'ecrivain Carlo Emilio Gadda a la terrasse du caffe (cafe) Rosati
Rome 08/07/1960, l'ecrivain Carlo Emilio Gadda a la terrasse du caffe (cafe) Rosati
Rome 08/07/1960, l'ecrivain Carlo Emilio Gadda a la terrasse du caffe (cafe) Rosati ©AFP -  ©Farabola/Leemage
Rome 08/07/1960, l'ecrivain Carlo Emilio Gadda a la terrasse du caffe (cafe) Rosati ©AFP - ©Farabola/Leemage
Rome 08/07/1960, l'ecrivain Carlo Emilio Gadda a la terrasse du caffe (cafe) Rosati ©AFP - ©Farabola/Leemage
Publicité
Résumé

Considéré comme le plus grand écrivain italien du XXe siècle, Carlo Emilio Gadda était un homme discret. On a pu dire, par contre, que sa langue était "terroriste". Et en effet le projet de ce romancier c'est, selon Jean-Paul Manganaro notre invité, de "ne plus raconter". Comment s'y prend-t-il ?

avec :

Jean-Paul Manganaro (traducteur).

En savoir plus

Jean-Paul Manganaro est professeur émérite de littérature italienne contemporaine à l’Université de Lille III, essayiste, romancier et traducteur. Il a traduit de nombreux textes de Gadda, dont L'affreuse embrouille de via Merulana (Seuil, 2016) ou L'Adalgisa (Seuil, 2016). Il est aussi l'auteur d'un essai sur Gadda, Le Baroque et l'Ingénieur, paru aux éditions du Seuil en 1994.

A 15h55, Jacques Bonnaffé lit de la poésie. Toute la semaine, il se plonge dans l’œuvre de Werner Lambersy.

Publicité

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Ouverture : Panama de The Avener (Capitol) Fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration