Louis Aragon devant le portrait du poète Maïakovski
Louis Aragon devant le portrait du poète Maïakovski - Roger Viollet
Louis Aragon devant le portrait du poète Maïakovski - Roger Viollet
Louis Aragon devant le portrait du poète Maïakovski - Roger Viollet
Publicité

Du premier voyage de Louis Aragon (1897-1982) en URSS durant l'été 1930 à son engagement politique au sein du Parti communisme jusqu'à sa mort, de l'Humanité à la direction des Lettres Françaises, parcours d'un journalisme politique pour ce troisième épisode consacré à Louis Aragon.

Avec

En première partie, nous recevons Jacques Henric, critique, essayiste et romancier, qui a débuté aux Lettres Françaises, journal culturel né pendant la résistance, de 1960 à 1968, alors dirigées par Louis Aragon. Il nous raconte ses souvenirs de journaliste sous la direction de Louis Aragon.

En seconde partie, entretien avec Pierre Lepape, écrivain, critique littéraire, essayiste, est l'auteur du livre Le Pays de la littérature, des serments de Strasbourg à l’enterrement de Sartre publié en 2003 (Points Essai), où il propose au lecteur un voyage dans le temps, onze siècles, du IXème au XXème siècle , du 14 février 842, quand fut signé le Serment de Strasbourg au 19 avril 1980, à 14h, aux obsèques de Jean-Paul Sartre

Publicité

Deux ans plus tard, le 28 décembre 1982, ce sont les obsèques de Louis Aragon, à la place du Colonel Fabien, où se trouvait le siège du Parti communiste, était néanmoins noire de monde, avec là aussi plusieurs milliers de personnes se pressant autour du catafalque, dès 8 heure du matin, comme le raconte Philippe Forest à la toute fin de sa biographie… Mais avec Pierre Lepape, on voudrait parler d’un autre voyage, le premier voyage qu’Aragon fit en Russie, ou plutôt en URSS, pays qui sera déjà comme son paradis…

A 15h30, En Compagnie des revues avec Michel Crépu directeur de la NRF

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

A 15h55, vous avez rendez-vous avec la poésie de Jacques Bonnaffé consacrée cette semaine aux poètes iraniens libertaires