José Saramago à Sao Paulo en 2008. ©AFP - MAURICIO LIMA / AFP
José Saramago à Sao Paulo en 2008. ©AFP - MAURICIO LIMA / AFP
José Saramago à Sao Paulo en 2008. ©AFP - MAURICIO LIMA / AFP
Publicité
Résumé

José Saramago décrit ses romans comme un mélange d'essai et de fiction et revendique ainsi une forme d'hybridité générique. Cette hybridité s'exprime aussi dans la syntaxe et dans le système énonciatif qu'il met en oeuvre. C'est à la poétique de Saramago que nous nous intéressons aujourd'hui.

avec :

Eric Dussert (critique littéraire et éditeur), Silvia Amorim, Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

Si José Saramago questionne sa propre pratique, il interroge aussi d'autres formes d'écriture. Ainsi, le correcteur qu'il met en scène dans Histoire du siège de Lisbonne fait basculer l'écrit historique dans la fiction en changeant un simple mot. Silvia Amorim, maître de conférences à l'Université Bordeaux-Montaigne, nous parle de la poétique de José Saramago, entre "syntaxe chaotique" et polyphonie.

A 15h30 Eric Dussert nous parle du n°178 du Matricule des anges dans lequel on trouve un dossier à propos de Stéphane Bouquet à l'occasion de la parution de Vie commune (Champ Vallon, 2016), un entretien avec Rhéa Galanaki à propos de son dernier roman L'ultime humiliation (Galaade éditions, 2016). Il est aussi question dans ce numéro de Frankenstein à Bagdad (Piranha, 2016) d'Ahmed Saadawi et de Paul-Émile Daurand-Forgues.

Publicité

A 15h55 Jacques Bonnaffé lit Sampiero.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration