Illustration d'un article du "Chicago Tribune" autour du procès de 1916 sur l'identité de Shakespeare. De gauche à droite : Fabyan, Tuthill, Shakespeare et Bacon (qui serait, d'après le jugement rendu, l'auteur véritable des pièces)et Selig.
Illustration d'un article du "Chicago Tribune" autour du procès de 1916 sur l'identité de Shakespeare. De gauche à droite : Fabyan, Tuthill, Shakespeare et Bacon (qui serait, d'après le jugement rendu, l'auteur véritable des pièces)et Selig.
Illustration d'un article du "Chicago Tribune" autour du procès de 1916 sur l'identité de Shakespeare. De gauche à droite : Fabyan, Tuthill, Shakespeare et Bacon (qui serait, d'après le jugement rendu, l'auteur véritable des pièces)et Selig.  - Inconnu (Source : Wiki)
Illustration d'un article du "Chicago Tribune" autour du procès de 1916 sur l'identité de Shakespeare. De gauche à droite : Fabyan, Tuthill, Shakespeare et Bacon (qui serait, d'après le jugement rendu, l'auteur véritable des pièces)et Selig. - Inconnu (Source : Wiki)
Illustration d'un article du "Chicago Tribune" autour du procès de 1916 sur l'identité de Shakespeare. De gauche à droite : Fabyan, Tuthill, Shakespeare et Bacon (qui serait, d'après le jugement rendu, l'auteur véritable des pièces)et Selig. - Inconnu (Source : Wiki)
Publicité
Résumé

Deux questions sur Shakespeare. La première porte sur les personnages de filous, de roublards chez Shakespeare et dans l'Angleterre élisabéthaine : sont-ils les ressorts de la comédie ou du drame ? La seconde reprend un débat vieux de plusieurs siècles : quelle est la vraie identité du dramaturge ?

avec :

Olivier Barbarant (écrivain), Pascale Drouet (professeur de littérature britannique des XVIe et XVIIe siècles à l’université de Poitiers), Daniel Bougnoux (professeur à l’université de Grenoble, a établi l'édition critique de la Pléiade Aragon).

En savoir plus

En première partie d'émission, Pascale Drouet, professeur de littérature britannique à l'Université de Poitiers, membre de la Société Française Shakespeare, spécialiste du dramaturge élisabéthain et de la Renaissance anglaise, parle des filous dans le théâtre shakespearien. Elle a dirigé ou rédigé plusieurs ouvrages sur Shakespeare, dont De la filouterie dans l'Angleterre de la Renaissance : études sur Shakespeare et ses contemporains (Presses Universitaires du Midi, 2013) ou plus récemment Shakespeare au risque de la philosophie (Hermann, 2017).

En seconde partie d'émission, nous abordons un sujet polémique des études shakespeariennes : celui de l'identité du dramaturge britannique. Daniel Bougnoux, philosophe, professeur émérite à l'Université Stendhal de Grenoble dresse le panorama des hypothèses et des débats relatifs à la question clef : qui était William Shakespeare ? Il est l'auteur d'un récit proche de l'essai, Shakespeare : le choix du spectre (Les Impressions nouvelles, 2016) et d'une préface à l'ouvrage de Lamberto Tassinari, John Florio alias Shakespeare (Le Bord de l'eau, 2015). 

Publicité

A 15h30, la chronique d'un lecteur averti, poète, essayiste, romancier. Olivier Barbarant chronique pour nous un point de l'actualité littéraire et nous dit un mot de ses lectures de Shakespeare. 

En fin d'émission, la poésie avec Jacques Bonnaffé. 

Cette semaine consacrée à Shakespeare est réalisée en lien avec le festival de théâtre Shake'nice, qui se déroule du 24 janvier au 11 février à Nice, duquel France Culture est partenaire. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration