Umberto Eco à Paris en 2007.
Umberto Eco à Paris en 2007. ©Sipa - Baltel / Sipa
Umberto Eco à Paris en 2007. ©Sipa - Baltel / Sipa
Umberto Eco à Paris en 2007. ©Sipa - Baltel / Sipa
Publicité

C'est avec Le Nom de la rose qu'Umberto Eco se fait connaître du grand public. Pour autant, dans ses écrits de fiction il ne met pas de côté son travail de sémioticien. Dans ce deuxième volet, c'est à la sémiotique et aux concepts développés par Umberto Eco que nous nous intéressons.

Avec

C'est au Eco sémioticien, théoricien, universitaire mais aussi traducteur (de Nerval, de Queneau...) que nous nous intéressons dans ce deuxième volet en compagnie de son ami et collègue, professeur à l'université de Bologne et lui-même sémioticien, Paolo Fabbri.

A 15h30, à l'occasion de la sortie des mémoires de John Le Carré, Olivier Mony nous parle des rapports entre littérature et espionnage.

Publicité

Et à 15h55 Jacques Bonnaffé lit Yves Bonnefoy.

MUSIQUE GENERIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration