Photo promotionnelle du show Grand Hotel (Broadway - 1930) ; Valéry Larbaud décrit dans son poème "200 chambres, 200 salles de bain", la vie dans les grands hôtels du début du XXè siècle
Photo promotionnelle du show Grand Hotel (Broadway - 1930) ; Valéry Larbaud décrit dans son poème "200 chambres, 200 salles de bain", la vie dans les grands hôtels du début du XXè siècle - Inconnu (Source : Wiki)
Photo promotionnelle du show Grand Hotel (Broadway - 1930) ; Valéry Larbaud décrit dans son poème "200 chambres, 200 salles de bain", la vie dans les grands hôtels du début du XXè siècle - Inconnu (Source : Wiki)
Photo promotionnelle du show Grand Hotel (Broadway - 1930) ; Valéry Larbaud décrit dans son poème "200 chambres, 200 salles de bain", la vie dans les grands hôtels du début du XXè siècle - Inconnu (Source : Wiki)
Publicité

Larbaud disait vouloir reprendre son enfance où elle en était. C’est ce qu’il semble avoir cherché dans ses ouvrages « Enfantines » et « Fermina Marquez ». Nous plongeons aujourd’hui dans un imaginaire larbaldien peuplé de figures enfantines et adolescentes, de voyages et de grands hôtels.

Avec
  • Michel Crépu Ecrivain, essayiste, rédacteur en chef de la NRF.
  • Nathalie Froloff professeure en classes préparatoires au lycée Louis le Grand
  • Nelly Chabrol Gagne Enseignante chercheuse à l’Université Clermont Auvergne.

Nelly Chabrol-Gagne est professeur à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et spécialiste de Larbaud, auquel elle a consacré sa thèse intitulée De l’espace réel à l’espace imaginaire dans l’œuvre de Valery Larbaud, parue en 2002 aux éditions Presses Universitaires du Septentrion. Concentrant aujourd’hui ses recherches sur les livres jeunesse, elle revient avec nous sur le traitement de l’enfance et de l’adolescence dans l’œuvre de Larbaud, et notamment dans ses ouvrages Enfantines et Fermina Marquez

Nathalie Froloff est professeur à l’université François-Rabelais de Tours. Elle a publié de nombreux articles à propos de l’œuvre de Larbaud parus dans les Cahiers Valery Larbaud. En 2006, elle écrit pour l’ouvrage Langages de Larbaud un article intitulé « 200 chambres, 200 salles de bains », référence à un texte de Larbaud du même titre. L’auteur, dès lors qu’il était en voyage, séjournait dans ces lieux hors du temps qu’étaient les grands hôtels de luxe du XIXè siècle, et qui semblaient provoquer chez lui autant de répulsion que de fascination.

Publicité

A 15h30, nous sommes en compagnie des revues avec Michel Crépu de la Nouvelle Revue Française. 

A 15h55, Jacques Bonnaffé nous offre un moment de poésie avec une semaine consacrée aux poètes grecs Livaditis et Karyotakis.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).