Drapeau national à l'effigie de Gabriel Garcia Marquez
Drapeau national à l'effigie de Gabriel Garcia Marquez  ©AFP - Pedro Ugarte
Drapeau national à l'effigie de Gabriel Garcia Marquez ©AFP - Pedro Ugarte
Drapeau national à l'effigie de Gabriel Garcia Marquez ©AFP - Pedro Ugarte
Publicité

De Macondo à une ville sans nom, Gabriel Garcia Marquez passe de Cent ans de Solitude à Chronique d’une mort annoncée, roman publié en 1981, par un tout autre réel, dans lequel nous retrouvons toutefois, la mort. Une mort étrange bien qu'habituelle, qui hante les romans de Garcia Marquez.

Avec
  • Gustavo Guerrero Écrivain et poète vénézuélien. Professeur à l'université de Cergy-Pontoise.
  • Aliette Armel Romancière, essayiste, et critique littéraire
  • Jacques Bonnaffé Comédien

Gabriel Garcia Marquez : un écrivain-monde

Quelque soit l'endroit où je me trouve, j'écris un roman colombien. Gabriel Garcia Marquez

Gustavo Guerrero est l’invité de la dernière émission de cette série consacrée à Gabriel Garcia Marquez. Il nous parle de ce que signifie l’identité latino-américaine pour l’écrivain colombien. Il évoque aussi les rapports qu'entretenait Garcia Marquez avec les autres auteurs d’Amérique latine, avec les écrivains caribéens qui l'influencent et qu'il influence à son tour, puisque Garcia Marquez est tourné vers l'archipel caribéen depuis son enfance passée à Aracataca, au nord de la Colombie et au large de la côte Caraïbe. 

Publicité
Maison d'enfance de Gabriel Garcia Marquez, Aracata, Colombie.
Maison d'enfance de Gabriel Garcia Marquez, Aracata, Colombie.
© AFP - Eitan Abramovich

À 15 h 30, la chronique littéraire nous est présentée par Aliette Armel.

À 15 h 55, la chronique poétique de Jacques Bonnaffé porte sur Jean-Michel Maulpoix.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

L'équipe