Profil du Marquis Donatien Alphonse François de Sade réalisé par Delphine Lebourgeois
Profil du Marquis Donatien Alphonse François de Sade réalisé par Delphine Lebourgeois
Profil du Marquis Donatien Alphonse François de Sade réalisé par Delphine Lebourgeois ©Getty - Julien M. Hekimian
Profil du Marquis Donatien Alphonse François de Sade réalisé par Delphine Lebourgeois ©Getty - Julien M. Hekimian
Profil du Marquis Donatien Alphonse François de Sade réalisé par Delphine Lebourgeois ©Getty - Julien M. Hekimian
Publicité
Résumé

Donatien Alphonse François de Sade (1740 - 1814) a été homme politique français et un homme de lettres, auteur de récits où l'érotisme et la pornographie côtoient la violence et la perversion. Cette série se penche sur ces lectures longtemps interdites.

avec :

Baptiste Liger (Journaliste), Stéphanie Genand (Professeur à l'Université de Bourgogne, spécialiste de la littérature du XVIII° siècle, présidente de la société des études Staëliennes).

En savoir plus

Stéphanie Genand, Maîtresse de conférences à l'université de Rouen et spécialiste de la littérature française du XVIIIe siècle est l'invitée de cette émission dans laquelle nous retraçons la vie et l'oeuvre du Marquis aux écrits sulfureux. Elle a consacré une biographie à Sade parue en 2018 aux éditions Gallimard. 

En savoir plus : Le Marquis de Sade

Plaisirs despotiques

Lorsque l'on parle de sadisme, dont la définition donnée par le dictionnaire correspond à une "lubricité mêlée de cruauté", on fait référence à l'homme dont le nom est à l'origine du mot et de l'adjectif : "sadique". Donatien Alphonse François, Marquis de Sade était un philosophe, un écrivain mais il n'est jamais resté dans l'Histoire que pour ses frasques. Il est le bourreau de Justine, l'instituteur d'Eugénie. Entre ses mains, les jeunes femmes ne servent que son dessein libertin.

Publicité

Je n'avais pas idée que Sade était si joli. Stéphanie Genand

À 15 h 30 : Baptiste Liger nous présente la chronique littéraire.

À 15 h 55 : Jacques Bonnaffé débute une nouvelle semaine poétique avec Patrick Laupin et son recueil, Impasse de l'azur, 2018.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat)