Charles Dickens, en 1867 ou 1868
Charles Dickens, en 1867 ou 1868
Charles Dickens, en 1867 ou 1868 - Jeremiah Gurney (Heritage Auction Gallery, source Wiki)
Charles Dickens, en 1867 ou 1868 - Jeremiah Gurney (Heritage Auction Gallery, source Wiki)
Charles Dickens, en 1867 ou 1868 - Jeremiah Gurney (Heritage Auction Gallery, source Wiki)
Publicité
Résumé

Toute l'Angleterre victorienne lisait Dickens : de la reine aux mineurs de Cornouailles, en passant par les Français, les Allemands, et les Russes. La popularité de Dickens masque sans doute de larges pans de sa vie, et la raconter demande de lever un bon nombre de mythes. Qui était Charles Dickens?

avec :

Jean-Pierre Ohl (Écrivain).

En savoir plus

Jean-Pierre Ohl est romancier, essayiste, et libraire. En plus de plusieurs romans dans lesquels on croise parfois l'écrivain britannique, on lui doit une biographie de Dickens,  Charles Dickens (Folio Biographies, 2011). Avec lui, nous allons à la rencontre d’une personnalité complexe, protéiforme, pétrie de contradictions. De son enfance, pendant laquelle il travailla pour combler les dettes nombreuses de son père fantasque, et pendant laquelle sa famille et lui-même vécurent en prison, Dickens garde une obsession pour les prisons, pour la pauvreté, pour l'envers du décor victorien. Jean-Pierre Ohl retrace pour nous sa carrière littéraire et théâtrale, sa popularité croissante, et ses déboires amoureux, ce qui permet de mieux comprendre l'un des écrivains anglais les plus célèbres de son époque.

Et à 15h30, la chronique de Thiphaine Samoyault, écrivaine, essayiste, et co-directrice de la revue « En attendant Nadeau ».

Publicité

En fin d'émission, un moment de poésie par Jacques Bonnaffé.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Ouverture : Panama de The Avener (Capitol) Fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration