Le Seagirt Terminal du port de Baltimore, où se déroule l'intrigue de la saison 2 de la série.
Le Seagirt Terminal du port de Baltimore, où se déroule l'intrigue de la saison 2 de la série.
Le Seagirt Terminal du port de Baltimore, où se déroule l'intrigue de la saison 2 de la série. - Fatlouie (Source : Wiki)
Le Seagirt Terminal du port de Baltimore, où se déroule l'intrigue de la saison 2 de la série. - Fatlouie (Source : Wiki)
Le Seagirt Terminal du port de Baltimore, où se déroule l'intrigue de la saison 2 de la série. - Fatlouie (Source : Wiki)
Publicité
Résumé

Documentaire, roman, épopée critique de l'Amérique contemporaine ? "The Wire" se situe aux limites du genre des séries télévisées, peut-être en raison des sujets qu'elle traite et des quartiers en marge de ceux qu'on voit d'habitude qu'elle explore. Quelles sont les règles du "jeu" ?

avec :

Maialen Berasategui (journaliste littéraire), Ariane Hudelet (maître de conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot.).

En savoir plus

Ariane Hudelet est maîtresse de conférences à l'Université Diderot-Paris VII et elle enseigne la littérature et les arts visuels. En particulier, elle travaille sur l'esthétique des séries américaines depuis 1999. Son travail sur The Wire fait référence ; elle a décortiqué la série dans un ouvrage intitulé The Wire : les règles du jeu, publié en 2016 aux PUF. Plus largement, elle connaît très bien l'ensemble des séries produites par David Simon, et nous livre les clefs pour comprendre la justesse de la représentation de la ville américaine dans sa création la plus célèbre. 

A 15h30, nous sommes En Compagnie des revues et de Maialen Berasategui du Nouveau Magazine littéraire.

Publicité

En fin d'émission, Jacques Bonnaffé lit la poésie.

Pour se plonger dans l'univers de David Simon, (ré)écoutez l'adaptation radiophonique de Michel Pomarède et Pascal Deux de Baltimore (2012, Sonatine) ; diffusée sur France Culture du 2 au 6 octobre 2017.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration