Portrait de l'ecrivain russe Fedor Dostoievski (Dostoevsky ou Dostoevskij) (1821-1881)  et portrait de Tolstoï par Ilia Répine (1887)
Portrait de l'ecrivain russe Fedor Dostoievski (Dostoevsky ou Dostoevskij) (1821-1881) et portrait de Tolstoï par Ilia Répine (1887)
Portrait de l'ecrivain russe Fedor Dostoievski (Dostoevsky ou Dostoevskij) (1821-1881)  et portrait de Tolstoï par Ilia Répine (1887) ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE et Inconnu (Source Wiki)
Portrait de l'ecrivain russe Fedor Dostoievski (Dostoevsky ou Dostoevskij) (1821-1881) et portrait de Tolstoï par Ilia Répine (1887) ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE et Inconnu (Source Wiki)
Portrait de l'ecrivain russe Fedor Dostoievski (Dostoevsky ou Dostoevskij) (1821-1881) et portrait de Tolstoï par Ilia Répine (1887) ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE et Inconnu (Source Wiki)
Publicité
Résumé

Léon Tolstoï et Fiodor Dostoïevski sont connus pour avoir multiplié, dans leurs œuvres monstres, des personnages aux caractères contrastés. A travers la juxtaposition de ces deux figures, Pierre Bayard explore la possibilité de cohabitation, en chacun, de personnalités multiples.

avec :

Pierre Bayard (professeur de littérature française à l'université de Paris VIII et psychanalyste, écrivain.), Frédéric Maget (Professeur de lettres modernes, président de la Société des amis de Colette).

En savoir plus

Aujourd’hui Pierre Bayard, psychanalyste et professeur à Paris VIII, nous offre une ouverture sur Tolstoï à partir de son ouvrage L’énigme Tolstoïevski paru en 2017 aux Editions de Minuit. Partant de l’exemple des deux grands auteurs russes, Léon Tolstoï et Fiodor Dostoïevski, et de leurs écrits, il explore l’existence en chacun de personnalités multiples. 

A 15h30, comme chaque jeudi, c’est la chronique d’un grand lecteur ou d’une grande lectrice. Aujourd’hui nous recevons Frédéric Maget, professeur de lettres modernes, autour de Sophie Tolstoï et des maisons d’écrivain en France

Publicité

A 15h55, nous retrouvons les lectures poétiques de Jacques Bonnaffé.  

Cette émission a été enregistrée à l’occasion du Salon du Livre de Paris, dédié cette année à la Russie. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).