Illustration de Notre-Dame de Paris, éd. 1881, représentant la Galerie des Gargouilles récemment restorée par Viollet-le-Duc.
Illustration de Notre-Dame de Paris, éd. 1881, représentant la Galerie des Gargouilles récemment restorée par Viollet-le-Duc. - Luc-Olivier Merson (Source : Wiki)
Illustration de Notre-Dame de Paris, éd. 1881, représentant la Galerie des Gargouilles récemment restorée par Viollet-le-Duc. - Luc-Olivier Merson (Source : Wiki)
Illustration de Notre-Dame de Paris, éd. 1881, représentant la Galerie des Gargouilles récemment restorée par Viollet-le-Duc. - Luc-Olivier Merson (Source : Wiki)
Publicité

Le roman de Hugo est, sans aucun doute, un monument de la littérature française. "Roman-cathédrale", il a joué un rôle clef dans la rénovation, justement, de la cathédrale qui lui donne son titre : Notre-Dame de Paris. Pourquoi peindre le Paris de 1482, comment, et avec quelles figures ?

Il existe à cette époque, pour la pensée écrite en pierre, un privilège tout-à-fait comparable à notre liberté actuelle de la presse. C'est la liberté de l'architecture.

(Notre-Dame de Paris, livre 5, chapitre 2)

Publicité

Adrien Goetz est historien de l'art, maître de conférences à Paris IV, et écrivain. Il est l'auteur d'une préface à Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, dans l'édition Folio classique (2009).

Dans Notre-Dame de Paris, le premier personnage, c'est le monument ; c'est un genre littéraire qui s'invente là.

Quasimodo, aussi difforme qu'une cathédrale abîmée, est capable, alors qu'il n'entend pas et qu'il ne voit à peine, de tout sentir et pressentir.

Victor Hugo invente un Moyen-Âge différent du Moyen-Âge de la génération précédente.  

(Adrien Goetz)

59 min

A 15h30, c'est la chronique de Laurent Jeanpierre de la revue Critique, qui nous présente le numéro consacré à Michelle Perrot.

A 15h55, Jacques Bonnaffé lit de la poésie de François Gibault.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Ouverture : Panama de The Avener (Capitol) Fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

1h 00

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration