Louis Boudan, La Devinière, 1699. - Louis Boudan / BNF / Wiki
Louis Boudan, La Devinière, 1699. - Louis Boudan / BNF / Wiki
Louis Boudan, La Devinière, 1699. - Louis Boudan / BNF / Wiki
Publicité
Résumé

Par son érudition et son attention à l'histoire de son temps, Rabelais fut l'inventeur des satires que l'on connaît et que l'on lit encore près de cinq cents ans après sa mort; encore publié, aujourd'hui, il reste "un grand romancier", en ce sens, notamment, qu'il sait faire rire son lecteur.

avec :

Pierre Lepape (écrivain, biographe, essayiste), Jacques Nerson (Journaliste à L'Obs), Jean-Marie Laclavetine (Editeur, romancier, novelliste, traducteur).

En savoir plus

En première partie, c'est Jean-Marie Laclavetine, éditeur, romancier, essayiste, auteur de : Rabelais : la Devinière ou le havre perdu, publié aux éditions Christian Pirot (2000) qui nous parlera de son Rabelais à lui, qui est notamment le Rabelais de la Devinière, à Seuilly, près de Chinon, cette maison de Touraine ( bien modeste bâtisse) où est né l’écrivain. - En seconde partie, Pierre Lepape, journaliste, critique littéraire et écrivain, auteur de : Le Pays de la littérature, Des serments de Strasbourg à l’enterrement de Sartre, éd. Seuil (2007) reviendra sur l’affaire des placards, qui ont tant impressionné l’époque de Rabelais, et dont il s’est fait l’écho.

A 15h30 c'est en compagnie des revues avec Jacques Nerson de L'Obs, qui nous parle d'Intérieur de M. Maeterlinkc, mis en scène par Nâzim Boudjenah au Studio de la Comédie française (du 26 janvier au 5 mars) et du duo Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri pour la reprise de Un air de famille et Cuisine et dépendances au théâtre de la Porte Saint-Martin.

Publicité

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration