Suliane Brahim, dans le rôle de Juliette, interprète la scène du balcon dans la mise en scène d'Eric Ruf de "Roméo et Juliette" à la Comédie Française, en décembre 2015.
Suliane Brahim, dans le rôle de Juliette, interprète la scène du balcon dans la mise en scène d'Eric Ruf de "Roméo et Juliette" à la Comédie Française, en décembre 2015. ©AFP - JACQUES DEMARTHON / AFP
Suliane Brahim, dans le rôle de Juliette, interprète la scène du balcon dans la mise en scène d'Eric Ruf de "Roméo et Juliette" à la Comédie Française, en décembre 2015. ©AFP - JACQUES DEMARTHON / AFP
Suliane Brahim, dans le rôle de Juliette, interprète la scène du balcon dans la mise en scène d'Eric Ruf de "Roméo et Juliette" à la Comédie Française, en décembre 2015. ©AFP - JACQUES DEMARTHON / AFP
Publicité

L'amour fut exploré sous toutes ses formes, des plus joyeuses aux plus tragiques, des plus chastes aux plus érotisées, dans l’œuvre de Shakespeare, si bien que François Laroque en a tiré un "Dictionnaire amoureux". Comment aimait-on, comment voyait-on l'amour, dans l'Angleterre élisabéthaine ?

Avec
  • François Laroque Professeur émérite de littérature anglaise à Paris 3-Sorbonne Nouvelle, spécialiste de Shakespeare, auteur du Dictionnaire amoureux de Shakespeare (Plon, 2016)
  • Philippe Roger écrivain, directeur d'études à l'EHESS, chercheur au CNRS, directeur de la revue Critique

François Laroque est professeur émérite de l'université Paris III-Sorbonne Nouvelle, spécialiste de Shakespeare et du XVIIe siècle britannique. Il a traduit plusieurs pièces du dramaturge britannique, mais il a surtout publié de nombreux travaux sur ce dernier, sur le thème de la fête ou sur celui du désir, notamment. Son ouvrage le plus récent est un Dictionnaire amoureux de Shakespeare, paru en 2016 aux éditions Plon. C'est de l'amour, du désir, de la geste, et de l'érotisme dont il vient nous parler aujourd'hui. 

A 15h30, c'est la chronique de Philippe Roger, directeur de la revue Critique.

Publicité

En fin d'émission, un moment de poésie par Jacques Bonnaffé.

Cette semaine consacrée à Shakespeare est réalisée en lien avec le festival de théâtre Shake'nice, qui se déroule du 24 janvier au 11 février à Nice, duquel France Culture est partenaire. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).