Un écrivain n'a qu'une seule histoire à raconter : épisode 3/4 du podcast James Baldwin

James Baldwin, 1979
James Baldwin, 1979 ©Getty - Ted Thai / The LIFE Picture Collection
James Baldwin, 1979 ©Getty - Ted Thai / The LIFE Picture Collection
James Baldwin, 1979 ©Getty - Ted Thai / The LIFE Picture Collection
Publicité

De « La chambre de Giovanni » à « Un autre pays », l’œuvre fictionnelle de Baldwin s’est largement emparée des thématiques de l’homosexualité et de la bisexualité. Aujourd’hui nous recevons Jean-Paul Rocchi et Geneviève Brisac pour évoquer la question de la construction de l'identité chez Baldwin.

Avec
  • Geneviève Brisac normalienne, agrégée de lettres, écrivaine
  • Jean-Paul Rocchi Professeur des Universités
  • Alexis Brocas Journaliste, romancier, critique et rédacteur en chef du magazine, "Lire"

Pour nous présenter les grandes questions baldwiniennes que sont celles de la sexualité et de l’identité, nous recevons en première partie d’émission Jean-Paul Rocchi, professeur à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, spécialiste de littérature africaine-américaine et de théorie queer. Etudiant Baldwin depuis le début de sa carrière universitaire (il lui a consacré sa thèse, soutenue en 2001), il a consacré plusieurs articles à la représentation d’une masculinité noire et gay dans son œuvre, et aux questions d’identité qui y sont liées. 

En deuxième partie d’émission, nous recevrons l’auteure et éditrice Geneviève Brisac. Elle a préfacé une reparution récente de Si Beale Street pouvait parler (Stock, 2017).

Publicité

A 15h30, la chronique d’Alexis Brocas, du Nouveau Magazine Littéraire.

A 15h55, les lectures poétiques de Jacques Bonnaffé. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

L'équipe