Verlaine et Eros : épisode 3/4 du podcast Paul Verlaine, prince des "poètes maudits"

Sappho et Alcée, tableau de Lawrence Tada-Adema en 1881 (Walters Art Museum de Baltimore)
Sappho et Alcée, tableau de Lawrence Tada-Adema en 1881 (Walters Art Museum de Baltimore) - Photo by VCG Wilson/Corbis via Getty Images
Sappho et Alcée, tableau de Lawrence Tada-Adema en 1881 (Walters Art Museum de Baltimore) - Photo by VCG Wilson/Corbis via Getty Images
Sappho et Alcée, tableau de Lawrence Tada-Adema en 1881 (Walters Art Museum de Baltimore) - Photo by VCG Wilson/Corbis via Getty Images
Publicité

Nous nous intéressons dans cette émission à Verlaine comme poète de l'homosexualité et du saphisme.

Avec

Nous parlons aujourd'hui de la question de l'homosexualité, du saphisme et de l'érotisme chez Verlaine, avec Myriam Robic. Elle est professeure de lettres à l'Université de Nantes et spécialiste de la poésie du XIXe siècle. Elle a notamment publié "Femmes damnées" Saphisme et poésie (1846-1889) chez Classiques Garnier en 2012. 

L'homosexualité de Verlaine, la place qu'elle occupe dans son oeuvre, entre lyrisme et satire, est ici abordée à travers la lecture de ses poèmes, mais également par un retour à des faits marquants de sa vie - notamment la relation avec Rimbaud. L'écriture de la sexualité chez Verlaine est en effet une question importante pour comprendre son oeuvre, qui a pu être occultée pendant un temps. 

Publicité

La poétesse grecque Sappho a beaucoup influencé les poètes du XIXe siècle, en particulier Baudelaine, Théodore de Banville, et Verlaine. Nous nous demanderons comment définir la vision qu'a Verlaine du saphisme en poésie, quel équilibre se forme entre spiritualité et érotisme, provocation et suggestion. Le recueil Amies de Verlaine, qui est entièrement rimé en vers féminins, se place en effet dans la lignée des grands poèmes saphiques.  

Nous verrons également avec notre invitée que Verlaine, comme d'autres auteurs à son époque, fait - non sans humour - un lien entre la cuisine et l'érotisme, en bouleversant des codes esthétiques, moraux et idéologiques puisqu'il écrit sous la censure. La chair goûtée, mangée, dévorée, place aussi Verlaine dans la filiation de Sade, et se pare d'un engagement social et idéologique teinté d'humour et de dérision. 

A 15h30 : la chronique de Philippe Thureau-Dangin, journaliste, qui nous présente la dernière revue Papiers de France Culture. 

A 15h55 : le moment de la poésie avec Jacques Bonnaffé, qui nous lit cette semaine des extraits du Purgatoire (deuxième partie de la Divine Comédie de Dante) dans une traduction de Danièle Robert. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat)

L'équipe