De gauche à droite : le général Henri Giraud, le Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt, le général Charles de Gaulle et le Premier Ministre britannique Sir Winston Churchill (Casablanca 1943)
De gauche à droite : le général Henri Giraud, le Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt, le général Charles de Gaulle et le Premier Ministre britannique Sir Winston Churchill (Casablanca 1943) ©Getty -  PhotoQuest
De gauche à droite : le général Henri Giraud, le Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt, le général Charles de Gaulle et le Premier Ministre britannique Sir Winston Churchill (Casablanca 1943) ©Getty - PhotoQuest
De gauche à droite : le général Henri Giraud, le Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt, le général Charles de Gaulle et le Premier Ministre britannique Sir Winston Churchill (Casablanca 1943) ©Getty - PhotoQuest
Publicité

Cette série s'achève sur l'analyse des Mémoires, le genre narratif et la particularité des Mémoires du général de Gaulle.

Avec

Jean-Louis Jeannelle est l'auteur d'une thèse intitulée : Vies majuscules : mémoire, discours historique et récits de soi : une enquête sur le genre des mémoires au XXe siècle... dans laquelle il étudie entre autres modèles du XXe siècle, les Mémoires du général de Gaulle et a publié un article sur cette question dans la revue des Temps modernes en 2010.

L'autobiographe s'interroge sur son passé, il a des doutes, des trous de mémoire, il cherche à reconstituer l'histoire d'une personnalité. Le mémorialiste au contraire assume en quelque sorte publiquement, un parcours de vie et il assume une sorte de fidélité à soi. C'est la promesse en quelque sorte qui est essentielle dans les Mémoires, alors que c'est l'interrogation sur une personnalité, sur un passé qui est essentielle pour l'autobiographe. Jean-Louis Jeannelle

Publicité

La plume et l'épée

Ces mémoires ont été au cœur d'une polémique nationale en 2010, lors de l'inscription des textes au programme du baccalauréat. La fronde enseignante objecte que le texte est historique avant d'être littéraire, s'il est. 

De Gaulle était-il écrivain ? Cette problématique nous permet de revenir sur le rapport entre histoire et littérature dans l'écriture gaullienne.

15 h 30 : Pierre Glaudes présente la chronique littéraire.

15 h 55 : Jacques Bonnaffé achève la semaine consacrée à la poésie de Guillaume Apollinaire.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Rediffusion de l'émission du 08/11/2018