Ahmadou Kourouma en 1998. ©AFP - Ulf Andersen / Aurimages
Ahmadou Kourouma en 1998. ©AFP - Ulf Andersen / Aurimages
Ahmadou Kourouma en 1998. ©AFP - Ulf Andersen / Aurimages
Publicité
Résumé

Dans ce troisième volet c'est une perspective géopolitique que nous adoptons pour appréhender l'oeuvre d'Ahmadou Kourouma qui est marquée par son engagement politique et la critique de la colonisation, mais aussi des dirigeants ivoiriens et, plus largement, des régimes post coloniaux.

avec :

Bernard Magnier (Journaliste, éditeur), Romuald Fonkoua (universitaire, rédacteur en chef de " Présence Africaine".), Jacques Bonnaffé (Comédien), Alexis Brocas (Journaliste, romancier, critique et rédacteur en chef du magazine, "Lire").

En savoir plus

Dès Les Soleils des indépendances, Ahmadou Kourouma critique le régime politique ivoirien de l'après décolonisation. Cette critique se poursuit dans toute son oeuvre et reflète son engagement politique. C'est à cet aspect engagé que nous nous intéressons aujourd'hui en compagnie de Romuald Fonkoua, professeur de littérature et directeur du centre de littérature francophone à l'université Paris-Sorbonne et Bernard Magnier, journaliste et directeur de la collection Lettres africaines aux éditions Actes Sud.

A 15h30, Alexis Brocas nous parle du numéro d'octobre du Magazine Littéraire et plus particulièrement de l'article d'Hubert Prolongeau "Qu'est-ce qu'être français" qui traite de la question de la vision de l'identité française dans les romans de la rentrée.

Publicité

Et à 15h55 c'est poésie avec Jacques Bonnaffé.

MUSIQUE GENERIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales.

Rediffusion du 12/10/2016

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration