La Dispute du Saint-Sacrement, détail représentant Dante Alighieri, par Raphaël Sanzio (1483-1520). Fresque, 500 x 770 cm, salle de la Signature, Vatican. ©Getty - Art Media Print Collector
La Dispute du Saint-Sacrement, détail représentant Dante Alighieri, par Raphaël Sanzio (1483-1520). Fresque, 500 x 770 cm, salle de la Signature, Vatican. ©Getty - Art Media Print Collector
La Dispute du Saint-Sacrement, détail représentant Dante Alighieri, par Raphaël Sanzio (1483-1520). Fresque, 500 x 770 cm, salle de la Signature, Vatican. ©Getty - Art Media Print Collector
Publicité
Résumé

Dante ne vécut que 56 ans mais laissa derrière lui une production abondante. À côté de la Divine Comédie, son œuvre la plus connue, il composa d'autres œuvres poétiques, des textes de philosophie, de politique et même de linguistique, qui justifieraient à eux seuls la postérité de leur auteur.

avec :

Didier Ottaviani (Maître de conférences à l'École Normale Supérieure de Lyon), Nathalie Iris (Libraire et contributrice à la revue Pages des libraires).

En savoir plus

Nous sommes en compagnie aujourd'hui de Didier Ottaviani, maître de conférences à l'École Normale Supérieure de Lyon, auteur notamment de Dante. L'esprit pèlerin (Points/Seuil, 2016) et de La philosophie de la lumière chez Dante (Classiques Garnier, 2016).

Il nous présente l'œuvre de Dante, une œuvre qui n'a rien perdu de son actualité malgré les sept siècles qui nous en séparent. Dante nous apparaît en maître de sagesse, pour qui l'humanité est à conquérir en chacun et la vie un pèlerinage. En effet, Dante aborde à travers ses écrits de grands sujets, d'une portée universelle, comme l'amour, la mort, la foi, la morale.

Publicité

Avec la Vita Nova, Dante rédige un poème d'amour sensible, empruntant aux codes de l'amour courtois et illuminé par la figure idéalisée de Béatrice.

Il y a toujours Béatrice. De toute manière dans toutes les œuvres Béatrice est là. Ce n’est pas forcément  la même personne, parce qu’il y a plein de Béatrice […]. Il y a Bice Portinari, ça c’est la vraie Béatrice. Mais il y a la Béatrice de la Vita nova. La Béatrice de la Vita Nova est déjà symbolique, puisque dans l’extrait qui a été lu elle est dite être amour. Donc elle est une figure qui peut être une figure de Jésus Christ, qui peut être une figure déjà semi théologique mais qui est aussi la figure de la dame courtoise, donc elle a déjà beaucoup d’aspects complètement différents, mais par la suite on va retrouver Béatrice qui sera une figure de la dame philosophie… (Didier Ottaviani)

Dante fait également œuvre de linguiste et de théoricien du langage dans le traité qu'il rédige en latin, le De Vulgaris Eloquentia (De l'éloquence vulgaire) qui intéressa beaucoup, entre autres, Roland Barthes. Enfin, à côté du grand traité politique qu'est le De Monarchia (De la Monarchie) c'est un Dante philosophe qui se fait jour dans le Convivio (Le Banquet) où il développe les leçons d'Aristote, notamment sur l'éthique.

De politique en éthique et de poésie en théorie du langage, Didier Ottaviani nous accompagne pour cette traversée de l'écriture.

Dante ne se lit pas seulement. Dante est un auteur qui se relit beaucoup. C’est-à-dire que, une fois qu’on a terminé, il faut recommencer au départ parce qu’à ce moment-là on découvre dans la première œuvre quelque chose qui finalement nous a été appris par la dernière œuvre […]. Tout est cyclique chez lui. C’est cette espèce d’éternel retour, mais pas du même. Il y a une thématique très classique à l’époque qui vient du pseudo-Denys de l’aréopage qui est la thématique d’une élévation spirituelle qui serait un peu comme une spirale, qu’on retrouve dans la spirale du Purgatoire... (Didier Ottaviani)

En fin d'émission Nathalie Iris, de la librairie Mots en marge à La Garenne-Colombes et contributrice à la revue Pages des libraires viendra nous présenter sa chronique, chronique consacrée à deux livres : Aria de Nazanine Hozard (Stock, 2020) et Une soif de livres et de liberté de Janet Skeslien Charles (Lattès, 2020).

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration