"Longtemps, je me suis couché de bonne heure", première version manuscrite de la conférence (BnF, NAF 18630, f°9, détail, via Guillaume Bellon)
"Longtemps, je me suis couché de bonne heure", première version manuscrite de la conférence (BnF, NAF 18630, f°9, détail, via Guillaume Bellon)
"Longtemps, je me suis couché de bonne heure", première version manuscrite de la conférence (BnF, NAF 18630, f°9, détail, via Guillaume Bellon) - BnF/Guillaume Bellon
"Longtemps, je me suis couché de bonne heure", première version manuscrite de la conférence (BnF, NAF 18630, f°9, détail, via Guillaume Bellon) - BnF/Guillaume Bellon
"Longtemps, je me suis couché de bonne heure", première version manuscrite de la conférence (BnF, NAF 18630, f°9, détail, via Guillaume Bellon) - BnF/Guillaume Bellon
Publicité
Résumé

Analyse en deux temps de la question de la textualité et de l'écriture, coeur de l'oeuvre de Roland Barthes.

avec :

Carlo Ossola (professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de « Littératures modernes de l'Europe néolatine »), Alexis Brocas (Journaliste, romancier, critique et rédacteur en chef du magazine, "Lire"), Mathieu Messager (Maître de conférences en langue et littérature française à l'Université de Nantes.).

En savoir plus

Carlo Ossola, qui intervient dans la première partie de l'émission, est professeur au Collège de France, philologue, historien de la littérature et critique littéraire, auteur notamment de la préface au livre de Roland Barthes Le Plaisir du texte, précédé de Variations sur l'écriture (Seuil, 2000). 

Nous revenons avec lui sur les différentes postures de l'écrivain : copiste, compilateur, commentateur, auteur, "écrivant"... et sur la pratique même de l'écriture, au centre de l'oeuvre de Barthes depuis son premier livre : Le degré zéro de l'écriture, paru en 1953. Nous évoquons également la distinction entre "jouissance" et "plaisir du texte", et relions la pratique de l'écriture à celle de la lecture. Carlo Ossola parle ainsi de "poétique de l'écriture" chez Barthes. 

Publicité

A 15h30 : retrouvez la chronique d'Alexis Brocas, du Nouveau Magazine Littéraire. 

Mathieu Messager, que nous retrouvons en seconde partie d'émission, est maître de conférences en langue et littérature française à l'Université de Nantes. Il est l'auteur de Roland Barthes, qui paraît dans la collection "Que sais-je ?" en juin 2019. 

Nous continuons d'approfondir avec lui la richesse de l'oeuvre de Barthes : ses articles sur le théâtre publiés dans de nombreuses revues, ses Essais critiques, mais surtout son travail de sémiologue. 

On peut définir la sémiologie, d'après Saussure, comme l'étude des signes dans la vie sociale : ainsi, Barthes publie dans la revue Communications de nombreux articles sur l'astrologie, la mode, la publicité, les recettes de cuisine... que les lecteurs retrouveront dans Mythologies, ouvrage paru en 1957 et par lequel Barthes aspire à un rêve de scientificité. 

Avec la nouvelle critique proposée par Barthes, le lecteur est remis au cœur du jeu interprétatif. Il réclame de lui une responsabilité nouvelle. - Mathieu Messager. 

Pour aller plus loin : le site http://www.roland-barthes.org/

A 15h55 : Jacques Bonnaffé nous lit des extraits choisis des poèmes de Marie-Claire Banquart issus de l'anthologie Terre énergumène chez Gallimard, et de François de Cornière dont le Castor Astral a publié le recueil Ça tient à quoi ? 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat)

Rediffusion de l'émission du 12/06/2019

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Laurence Jennepin
Collaboration