Samuel Beckett en 1975 pendant une répétition d’« En Attendant Godot » avec Stefan Wigger, Carl Raddatz et Horst Bollmann au Schillertheater de Berlin.
Samuel Beckett en 1975 pendant une répétition d’« En Attendant Godot » avec Stefan Wigger, Carl Raddatz et Horst Bollmann au Schillertheater de Berlin.  ©Getty -  Heuer/ullstein bild
Samuel Beckett en 1975 pendant une répétition d’« En Attendant Godot » avec Stefan Wigger, Carl Raddatz et Horst Bollmann au Schillertheater de Berlin. ©Getty - Heuer/ullstein bild
Samuel Beckett en 1975 pendant une répétition d’« En Attendant Godot » avec Stefan Wigger, Carl Raddatz et Horst Bollmann au Schillertheater de Berlin. ©Getty - Heuer/ullstein bild
Publicité

En janvier 1952, Beckett écrivait à Michel Polac : « Je ne sais pas qui est Godot. Je ne sais même pas, surtout pas, s'il existe. Et je ne sais pas s'ils y croient ou non, les deux qui l'attendent. » Parcours dans le mystérieux théâtre beckettien.

Avec
  • Catherine Naugrette professeure à l'Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle
  • Maialen Berasategui journaliste littéraire

Pour évoquer l’art majeur qu’a été le théâtre pour Beckett, nous recevons Catherine Naugrette, professeure en Histoire et Esthétique du théâtre à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3). Elle a notamment consacré à l’œuvre du dramaturge l'étude intitulée Le théâtre de Samuel Beckett et parue en 2017 aux éditions Ides et Calendes.

Et en fin d'émission, retrouvez la chronique de Maialen Berasategui, journaliste littéraire.

Publicité

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)