Charles Baudelaire par Etienne Carjat, vers 1862.
Charles Baudelaire par Etienne Carjat, vers 1862. - Etienne Carjat / Wiki
Charles Baudelaire par Etienne Carjat, vers 1862. - Etienne Carjat / Wiki
Charles Baudelaire par Etienne Carjat, vers 1862. - Etienne Carjat / Wiki
Publicité

Né en 1821 et mort en 1867, Charles Baudelaire passa sa vie à s'opposer à la morale bourgeoise propre à son milieu. La réception des Fleurs du mal atteste d'ailleurs de cette opposition. C'est aujourd'hui de la vie de Charles Baudelaire que nous parle Isabelle Viéville-Degeorges.

Avec

La compagnie des oeuvres vous propose cette semaine une nouvelle écoute de sa série sur l'auteur des Fleurs du mal.

Baudelaire vécut à l'image de la forme poétique qu'il privilégia. Si le sonnet s'inscrit dans une tradition ancienne, l'usage qu'il en fait le renouvelle. De même, s'il se révolta contre la morale bourgeoise, la vie qu'il mena ne constitua pas une rébellion inconsciente. Isabelle Viéville-Degeorges retrace pour nous la vie de bohème sous tutelle de Baudelaire.

Publicité

A 15h30, Julien Bisson nous présente le dossier "A la table des écrivains" en une du n°450 du magazine Lire.

Et à 15h55 Jacques Bonnaffé lit Baudelaire.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

L'équipe