Alberto Giacometti à la 31e Biennale de Venise, 1962
Alberto Giacometti à la 31e Biennale de Venise, 1962
Alberto Giacometti à la 31e Biennale de Venise, 1962 - Fondo Paolo Monti, BEIC
Alberto Giacometti à la 31e Biennale de Venise, 1962 - Fondo Paolo Monti, BEIC
Alberto Giacometti à la 31e Biennale de Venise, 1962 - Fondo Paolo Monti, BEIC
Publicité
Résumé

"Je sculpte pour en finir avec la sculpture" (Alberto Giacometti)

avec :

Charles Juliet (écrivain), Lydie Salvayre (Ecrivain).

En savoir plus

Deux invités, un homme qui marche, une nuit au musée, une aventure intérieure et de l’écriture comme transformation de soi. Avec l’écrivaine Lydie Salvayre et le poète Charles Juliet.  

Dupin, Bonnefoy, Genet... Giacometti aura fait écrire. Comme il fait écrire Lydie Salvayre, qui passe une nuit après de l'Homme qui marche au Musée Picasso à Paris. Une nuit de fureur et d’introspection, de quoi réfléchir à la construction de son rapport à l’art et à son pouvoir d’intimidation et évidemment à ce qui la tient ou la retient dans cette figure qui marche comme dans celle de l’artiste suisse.  Et de quoi faire finalement surgir un livre, récit de cette nuit turbulente, Marcher jusqu’au soir, aux Editions Stock. C’est quelques trente années plus tôt que Charles Juliet publiait pour la première fois un sobrement titré Giacometti, qui reparait aujourd’hui en format poche chez POL. Parution qui sera suivi d’entretiens avec Soulages, rencontres avec Bram van Velde, Raoul Ubac, Fabienne Verdier, ou encore un essai sur Cézanne. Une série de textes qui se glissent entre ses poèmes et l’édition régulière de son Journal, dont le dernier volume, le 9ème, titré Gratitude, paraissait en 2017 toujours aux Editions Pol. Comme autant de partages de quêtes intérieures.         

Publicité

Avec : Lydie Salvayre pour Marcher jusqu’au soir (Stock, 2019) et Charles Juliet pour Giacometti (P.O.L., 2019) et Le déclic (Guêpines éditions, 2019). 

A signaler : L'exposition Alberto Giacometti, une aventure moderne au LaM (1 allée du Musée 59650 Villeneuve d'Ascq) jusqu'au 11 juin.

À lire : Lydie Salvayre et Dan Franck : l’art ne vaut rien mais rien ne vaut l’art

Et n'oublions pas le bicentenaire de la naissance du grand Walt Whitman né le 31 mai 1819!

Walt Whitman posant avec un papillon en 1883
Walt Whitman posant avec un papillon en 1883
- Inconnu (Brooklyn College Library via The Grolier Club)
Références

L'équipe

Manou Farine
Production
François Caunac
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration