Grand Testament de Maistre François Villon, Paris, 1489 - Pierre Levet
Grand Testament de Maistre François Villon, Paris, 1489 - Pierre Levet
Grand Testament de Maistre François Villon, Paris, 1489 - Pierre Levet
Publicité
Résumé

Deux invités et des voix. Laure Gauthier se place entre les mots de François Villon le temps d’un poème polyphonique, et Bastien Gallet place le catalogue des éditions MF sous le signe de la musique.

avec :

Bastien Gallet, Laure Gauthier (Poétesse et essayiste).

En savoir plus

Une poétesse et un éditeur. L’une largement occupée par lien entre texte et musique, l’autre écrivain et comme ça tombe bien, co-fondateur il y a une douzaine d’années des éditions MF comme Musica Falsa. Au catalogue : le poète Pierre Parlant, l’écrivaine Céline Minard, l’essayiste Pacôme Thiellement, le compositeur Gérard Grisey, autrement dit et "des ouvrages de référence sur la musique contemporaine et moderne, des romans méconnaissables et des essais pour lesquels la pensée serait inséparable de la forme de son expression". De quoi faire écho aux propres écrits de Laure Gauthier, poèmes, essais, et ce nœud renouvelé entre poètes et compositeurs pour lequel elle plaide. Un nœud qui en passe par une écriture bien souvent disponible à la musique et à la scène. Vient de paraître aux éditions Lanskine un objet hybride, diptyque qui met deux formes en tension, et titré je neige (entre les mots de villon), poème polyphonique, écrit depuis les mots absents de la poésie de Villon, c’est-à-dire entre les mots de Villon et contre lequel s’adosse un essai à la recherche de ce que l'auteure appelle le mouvement d’écrire de l’auteur de la Ballade des pendus. 

Références

L'équipe

Farine Manou
Farine Manou
Manou Farine
Production
François Caunac
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration