Jean Malaurie, Groenland, 1951 - Jean Malaurie
Jean Malaurie, Groenland, 1951 - Jean Malaurie
Jean Malaurie, Groenland, 1951 - Jean Malaurie
Publicité
Résumé

"Dans ce que j'écris, dessine, filme, mon inspiration est "une" reconnaissance au double sens du terme : reconnaître et être reconnaissant." Jean Malaurie

avec :

Jean Malaurie (Ethnologue, géographe spécialisé en géomorphologie, directeur et fondateur de la collection Terre Humaine).

En savoir plus

Il est difficile de présenter Jean Malaurie d’une façon qui rende justice à l’intégralité de son existence, qui a démarré il y a 95 ans, le 22 décembre 1922 à Mayence. On pourrait dire qu’il est « physicien-cryologue » et Directeur de recherches émérite au CNRS. Qu’il est le fondateur de la célèbre collection Terre Humaine chez Plon, qu’il en a rédigé le premier titre (Les Derniers Rois de Thulé) qui fut suivi par Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss. On pourrait ajouter qu’il s’y connaît en matière de contrastes de température : il a par exemple passé deux hivers en solitaire dans le désert du Hoggar, ceux des années 1949 et 1950, en tant que géographe pour le compte du CNRS ; et l’année suivante, lui et l’Inuit Kutsikitsoq furent les deux premiers hommes à atteindre le pôle nord magnétique avec deux traineaux à chiens (c’était le 29 mai 1951). Mais Jean Malaurie est surtout un homme qui résiste, qui résiste à tous les sens du terme : il a résisté au nazisme, à la collaboration, au temps qui passe, mais aussi à l’unification des cultures. Il publie ces jours-ci « Oser, résister » aux éditions du CNRS.

Pastel de Jean Malaurie
Pastel de Jean Malaurie
- Jean Malaurie
Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation