Paul Langevin (1872-1946), photographié en février 1940. Physicien et philosophe des sciences, il participa activement à la diffusion en France de la théorie de la relativité d'Albert Einstein.
Paul Langevin (1872-1946), photographié en février 1940. Physicien et philosophe des sciences, il participa activement à la diffusion en France de la théorie de la relativité d'Albert Einstein.
Paul Langevin (1872-1946), photographié en février 1940. Physicien et philosophe des sciences, il participa activement à la diffusion en France de la théorie de la relativité d'Albert Einstein.  ©AFP
Paul Langevin (1872-1946), photographié en février 1940. Physicien et philosophe des sciences, il participa activement à la diffusion en France de la théorie de la relativité d'Albert Einstein. ©AFP
Paul Langevin (1872-1946), photographié en février 1940. Physicien et philosophe des sciences, il participa activement à la diffusion en France de la théorie de la relativité d'Albert Einstein. ©AFP
Publicité
Résumé

En 1911, au Congrès international de Bologne où se côtoient Durkheim, Russell et Bergson, le physicien Paul Langevin donne deux conférences à l’adresse des non-spécialistes sur la théorie de la relativité restreinte énoncée par Einstein.

avec :

Elie During (Philosophe, maitre de conférences à l'Université de Paris X-Nanterre).

En savoir plus

Un beau matin du mois de mai 1905, après une longue soirée de discussion avec son ami Michele Besso, Albert Einstein a une sorte d’illumination rimbaldienne : « Je compris soudain où se trouvait la clé du problème. Ma solution, c’est une analyse nouvelle du concept de temps. Le temps ne peut pas être défini de manière absolue, et il existe une relation inséparable entre le temps et la vitesse du signal ». Einstein venait là de réaliser que le temps n’est pas indépendant du mouvement dans l’espace : il est relatif, et non pas absolu, car c’est dans la lumière que réside le véritable absolu ; sa vitesse est la même dans tous les référentiels, ce qui veut dire qu’elle est indépendante à la fois de la vitesse de sa source et de celle de l’observateur qui la mesure.

Invité : Elie During, philosophe, maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre la Défense. Il est l'auteur d'une introduction au Paradoxe des jumeaux de Paul Langevin, deux conférences sur « L’évolution de l’espace et du temps » et « Le temps de l’espace et la causalité dans la physique moderne ».

Publicité
Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
François Caunac
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration