New Harmony, projet de communauté du socialiste utopique Robert Owen - F. Bate, 1838
New Harmony, projet de communauté du socialiste utopique Robert Owen - F. Bate, 1838
New Harmony, projet de communauté du socialiste utopique Robert Owen - F. Bate, 1838
Publicité
Résumé

Comment articuler l’histoire des villes, leur mémoire, leur identité, et leur évolution obligatoire ?

avec :

Cécile Maisonneuve (Président de La Fabrique de la Cité).

En savoir plus

La plupart des villes sont des produits de l’histoire, qui les a fixées ici plutôt que là, et qui, au fil du temps, leur a donné la configuration qu’elles se trouvent avoir aujourd’hui. Immanquablement, elles vont continuer à se métamorphoser, notamment sous la pression des contraintes démographiques et environnementales. Mais de quelle manière ? 

Pour le savoir, nous pourrions tenter une expérience de pensée consistant à se poser la question suivante : Supposons qu’il n’y ait encore aucune ville sur terre, et que dans quelques décennies notre planète doive accueillir 12 milliards de personnes en tenant compte du changement climatique, de la montée des eaux, de la fonte des glaciers, des problèmes d’énergie, de matières premières, etc. Comment les concevrions-nous si nous avions à notre disposition toutes les sciences contemporaines et de bons logiciels d’optimisation ? Et en quoi les résultats de notre étude s’écarterait-il de la situation présente ? La mesure de cet écart – entre ce qui est et ce qui serait le mieux possible – pourrait fournir la direction vers laquelle porter nos efforts : les villes ainsi préconçues seraient-elles au nord plutôt qu’au sud, au bord de la mer ou loin des côtes ? seraient-elles toutes des mégalopoles, ou bien une myriade de villes moyennes ?  

Publicité

L’exercice est intéressant, mais, dans son principe même, il fait fi de la réalité, qui est tout à fait autre : nos villes ont une histoire qui a forgé leur identité, qui leur a donné un « ancrage », qui lui-même a enraciné notre attachement à elles. Nous pouvons les faire évoluer, mais pas les remplacer. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter les débats autour de la seule restauration de Notre-Dame. S’ils nous mettent à vif, c’est parce que nous ne voulons pas que le futur de Notre-Dame renie son passé ou le contredise. Nous voulons que son futur continue de montrer ce que fut son passé.

Dès lors, comment articuler l’histoire des villes, leur mémoire, leur identité, et leur évolution obligatoire ?  

Invitée : Cécile Maisonneuve, historienne, présidente de La Fabrique de la Cité.

Références

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
Delphine Lemer
Réalisation