François Jullien : un chemin de traverse

François Jullien
François Jullien - Chun-Yi Chang
François Jullien - Chun-Yi Chang
François Jullien - Chun-Yi Chang
Publicité

François Jullien ou la superposition quantique d’un philosophe, d’un helléniste et d’un sinologue.

Avec
  • François Jullien philosophe, helléniste et sinologue, professeur à l'université Paris-Diderot et titulaire de la Chaire sur l’altérité au Collège d’Etudes mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme

François Jullien est la superposition quantique d’un philosophe, d’un helléniste et d’un sinologue. En d’autres termes, dont je ne garantis pas qu’ils soient beaucoup plus clairs, sa vie intellectuelle pourrait se laisser représenter par un vecteur d’état très particulier au sein d’un espace de Hilbert peu fréquenté. 

Car voilà un homme qui suit un chemin singulier, qui brouille inlassablement les lignes de démarcation, qui travaille surtout entre, entre telle discipline et telle autre, entre tel idiome et tel autre. On pourrait dire qu’il passe son temps à faire de la balançoire entre des pôles qui entretiennent en général d’intenses relations d’indifférence. Cela lui permet de déjouer la conjuration des habitudes de penser. Encore jeune normalien, il décidait de partir en Chine pour déranger la pensée européenne, pour la sortir de ses « rangements » matriciels et de l’ornière de ses questionnements.

Publicité

Au fil des nombreux essais qui suivirent ce voyage inaugural, François Jullien a effectué toutes sortes de pas de côté. Il a continué de circuler entre l’Europe et la Chine, bien sûr, mais aussi entre la science et la philosophie, entre l’assigné et l’évasif,  entre le temps des horloges et les temporalités de l’existence…

L'équipe