Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière - Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière - Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière - Jean-Claude Carrière
Publicité
Résumé

"Nous en venons et nous y retournons. Pourtant, nous ne pouvons rien en dire. Le néant – qui n’est ni le rien, ni le vide – reste l’inconnu fondamental, le non-être, sans sensation, sans conscience et sans mémoire." Jean-Claude Carrière

avec :

Jean-Claude Carrière (Écrivain, dramaturge, scénariste, traducteur, parolier, metteur en scène, acteur).

En savoir plus

Jean-Claude Carrière mène depuis 87 ans un certain nombre de vies parallèles, partageant son hyperactive existence entre le cinéma, le théâtre, la littérature et même la science. Écrivain, scénariste, conteur, il a rédigé un nombre considérable de livres, dont le dernier, qui vient de paraître, s’intitule La vallée du néant.

Le livre "La vallée du néant" est une promenade. A vrai dire, je m'étais mis en tête à ne pas savoir quand j'écrivais un chapitre, quel chapitre viendrait après, de le faire dans un certain désordre, comme une promenade au hasard. 

Publicité

Le néant n'est pas la mort, même si la mort est probablement le néant.

C'est la possibilité de mourir à chaque instant qui donne du prix à chaque seconde et à chaque instant que nous vivons.

Au cours de l'entretien, Jean-Claude Carrière raconte comment il s'est passionné pour la science, discipline à laquelle il n'était pas au départ destiné.

La grande aventure de l'esprit au 20ème siècle, c'est la science. Ce n'est pas la poésie, ce n'est pas le surréalisme, ce n'est pas la littérature, ce n'est même pas le cinéma. [...] Je me rends compte qu'il y a là un immense territoire sans fin, sans limites.

Il s'exprime aussi sur le cinéma, collaborateur pendant vingt ans de Luis Buñuel et scénariste de "La Piscine" de Jacques Deray, entre autres. Il donne aussi son avis sur la réécriture de l'Histoire de France par exemple au sujet de la glorification de Napoléon, "c'était un gangster au pouvoir", dit-il. 

Je crois que l'Histoire est une discipline impossible. [...] L'Histoire doit combiner le passé à travers les mémoires, une infinité de mémoires contradictoires pour retrouver le passé.

Je ne crois pas du tout savoir quelque chose après ma mort, ça je n'y compte pas ! Je sais qu'il y a des millions de gens qui croient que la mort est le début d'une autre vie, ce n'est pas mon cas. Pour moi la mort est la fin de la vie, point. Mais s'il y a autre chose, tant mieux !

En savoir plus : Conversations sur l’invisible avec Jean-Claude Carrière

Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation