Répétition du Don Giovanni de Mozart, août 2000. Ferrucio Furlanetto  (Don Giovanni) et Sophie Koch (Zerlina) ©AFP - PSF / RITTERSHAUS / APA
Répétition du Don Giovanni de Mozart, août 2000. Ferrucio Furlanetto (Don Giovanni) et Sophie Koch (Zerlina) ©AFP - PSF / RITTERSHAUS / APA
Répétition du Don Giovanni de Mozart, août 2000. Ferrucio Furlanetto (Don Giovanni) et Sophie Koch (Zerlina) ©AFP - PSF / RITTERSHAUS / APA
Publicité
Résumé

Nourri de littérature, de philosophie et d'expériences personnelles, Jean-Pierre Dupuy propose une théorie générale de la jalousie en s'appuyant sur la théorie du désir mimétique défini par René Girard.

avec :

Jean-Pierre Dupuy (Philosophe.).

En savoir plus

« La jalousie est un sentiment de crémière », lit-on chez Montherlant. Erreur de jugement, sans doute, de la part de l’auteur de Pitié pour les femmes : la jalousie n’est manifestement attachée à aucune condition particulière, de sorte que nul d’entre nous ne peut se vanter de n’avoir jamais éprouvé ce sentiment commun, universel même, souvent objet de moquerie. Mais qu’est-ce, au juste, que la jalousie ? Diffère-t-elle de l’envie, et si oui, par quoi ? Si nous devions la représenter par une forme géométrique, laquelle choisirions-nous ? Le triangle ? Le carré ou le cercle ?

avec Jean-Pierre Dupuy , philosophe, professeur émérite à l'Ecole Polytechnique, professeur à l'université Stanford (Californie). Auteur de La Jalousie. Une géométrie du désir (Seuil).

Publicité
Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
François Caunac
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration