Photo de la Terre prise durant le vol Expedition 46
Photo de la Terre prise durant le vol Expedition 46 ©Reuters - Tim Peake
Photo de la Terre prise durant le vol Expedition 46 ©Reuters - Tim Peake
Photo de la Terre prise durant le vol Expedition 46 ©Reuters - Tim Peake
Publicité

Notre planète n’a pas toujours eu l’aspect bleu que nous lui connaissons aujourd’hui. Il lui est arrivé d’être orangée et même tout à fait orange, comme Titan, le plus gros satellite de Saturne, ou bien blanchâtre comme Encélade, un autre satellite de Saturne.

Avec

La terre est bleue comme une orange 
Jamais une erreur, les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s’entendre

Chacun reconnaît là un extrait du poème de Paul Eluard, écrit en 1929 et intitulé « La Terre est bleue ».

Publicité

Il existe d’innombrables interprétations de ce poème surréaliste, mais il en est une que Paul Eluard ne pouvait pas connaître, car elle s’appuie sur des découvertes récentes faites par les chercheurs qui s’intéressent aux climats passés de la Terre. Ils savent désormais que non seulement la Terre en a vu de toutes les couleurs, mais aussi qu’elle est passée par toutes les couleurs.

En effet, notre planète n’a pas toujours eu l’aspect bleu que nous lui connaissons aujourd’hui. Il lui est arrivé d’être orangée et même tout à fait orange, comme Titan, le plus gros satellite de Saturne, ou bien blanchâtre comme Encélade, un autre satellite de Saturne, ou comme Europe, un satellite de Jupiter.

Comment expliquer ces changements de couleur ? Qu’est-il donc arrivé à la Terre au cours des âges qui puisse modifier son apparence et sa teinte ?

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
Catherine Madure
Collaboration
François Caunac
Réalisation